La Belgique et la France - Amitiés et rivalités

Romain Yakemtchouk

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/07/2010
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
21,75 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports
Votre note
Mus par leurs intérêts économiques, mais aussi par des considérations visant à accroître la sécurité de leurs possessions territoriales, les rois de France pratiquèrent avec persévérance, à travers les siècles, une politique annexionniste des territoires belges. Elle se heurta à la résistance des populations de la Flandre, et provoqua l'opposition des puissances, surtout de la Grande-Bretagne, laquelle n'admettait guère que le port d'Anvers puisse tomber un jour sous l'obédience des autorités de Paris.
Consécutivement à la Révolution française qui souleva l'enthousiasme des Liégeois, la Belgique fut annexée pendant une vingtaine d'années à la République française, mais lors de son accession à l'indépendance, Louis-Philippe refusa la couronne royale que les Belges auraient voulu offrir à son fils, le duc de Nemours : le gouvernement de Londres y était opposé. La francisation du pays fut néanmoins activement poursuivie : toute l'administration de l'Etat fut française, alors qu'en Flandre même, la langue et la culture françaises restèrent prédominantes.
On soulignait volontiers, à Paris et à Bruxelles, qu'il n'existait pas au monde deux pays qui fussent plus rapprochés que la Belgique et la France par la géographie, par l'activité, par la parenté et par l'amitié. Elles ont pratiqué une politique commune en matière de décolonisation et d'intégration européenne, mais les Belges ont regretté que l'opposition française au transfert de souveraineté ait entraîné un certain retard dans la construction de l'Europe.
Entre-temps, la prédominance française engendra la prise de conscience de l'identité néerlandophone qui fut à l'origine d'un vaste mouvement de flamandisation. Alors que l'économie wallonne perdait ses charbonnages et sa sidérurgie, l'économie des Flandres s'engagea dans une vaste expansion, et peu à peu les Flamands réclamèrent la réforme des structures fédérales adoptées en 1970 et l'accroissement substantiel des attributions communautaires au détriment de l'Etat fédéral.
Ira-t-on vers un confédéralisme ? L'impact politique du nord du pays s'est considérablement accru : depuis 1979, tous les Premiers ministres de l'Etat belge sont des Flamands. Certains nationalistes flamands prônent carrément la dissolution de l'Etat belge et l'indépendance de la Flandre ; à quoi les extrémistes wallons - très minoritaires - opposent l'idée d'un rattachement de la Wallonie à la France.
Capitale de l'Europe, Bruxelles, francophone, freine cet extrémisme et plaide pour le maintien de l'Etat belge. Les autorités françaises ont plus d'une fois assuré qu'elles n'avaient pas la moindre intention d'intervenir dans les affaires politiques internes belges, mais on a noté ces dernières années une très forte pénétration des intérêts économiques français en Belgique.
  • LES LECONS DE L'HISTOIRE, VISEES DE LA FRANCE SUR LA DOMINATION DE LA BELGIQUE
  • LA RENCONTRE DES CULTURES FRANCAISE ET FLAMANDE
  • LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ET LA PAIX DE VERSAILLES
  • LA COOPERATION FRANCO-BELGE ET SES AMBIGUITES, LA BELGIQUE OPTE POUR UNE POLITIQUE DES MAINS LIBRES
  • LA SECONDE GUERRE MONDIALE
  • LES RELATIONS FRANCO-BELGES DE L'APRES GUERRE
  • LES BELGES ET LES FRANÇAIS COLLABORENT A LA CONSTRUCTION DE L'EUROPE
  • LA COOPERATION ET LES RIVALITES FRANCO-BELGES EN AFRIQUE
  • LES RELATIONS FRANCO-BELGES APRES LE DEPART DU GENERAL DE GAULLE
  • LES RELATIONS FRANCO-BELGES SOUS LE ROI ALBERT II
  • Date de parution : 01/07/2010
  • Editeur : L'Harmattan
  • ISBN : 978-2-296-26031-3
  • EAN : 9782296260313
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 304 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 304
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie de Romain Yakemtchouk

Romain Yakemtchouk est professeur émérite de l'université de Louvain : il est ex-rédacteur en chef de la revue Studia Diplomatica, ancien conseiller scientifique de l'Institut royal des relations internationales (Bruxelles) et ex-expert de l'Union européenne (Tacis).

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Romain Yakemtchouk - La Belgique et la France - Amitiés et rivalités.
La Belgique et la France. Amitiés et rivalités
21,75 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter