Haut de page
Manhwa (coréen) (581 résultats)

En Corée du Sud, le manhwa est la bande dessinée populaire, comme l’est le manga pour le Japon. Qui sont ses auteurs, ses genres, et quelles sont les œuvres à découvrir ?

Le manhwa, un cœur de la culture coréenne

Manhwa est le terme utilisé à l'international pour désigner la bande dessinée coréenne, il se caractérise par son dynamisme et sa très large déclinaison. Il peut être publié au format papier, dans les journaux ou sur internet pour les ordinateurs et téléphones portables.

… Lire la suite

L'apparition du manhwa date du début du XXe siècle dans la presse, sous forme de critique et de caricature de l'occupation de la Corée du Sud par les japonais. Lee Do-Yeong, le premier caricaturiste moderne de Corée, représentait les fonctionnaires pro-japonais et soldats japonais sous des traits de singes. Ils sont rapidement supprimés, et le manhwa ne fera sa réapparition qu'après la guerre dans les années 1950.

À la fin des années 1980, la vente des mangas japonais en Corée du Sud est autorisée. Face à cette nouvelle concurrence, les auteurs de manhwas et le marché s'adaptent. Kim Yong-Hwan, considéré comme le père du manhwa moderne, va créer la première revue dédiée aux manhwas calquées sur le modèle des "Jumps" japonais : le Manhwa Haengjing (“le manhwa en marche”). Les auteurs sont laissés libres de traiter n'importe quel sujet. Cette revue sera très vite victime de censure et devra cesser sa parution au second numéro. Un an plus tard, Kim Yong-Hwan, ainsi que d'autres auteurs comme Eun Hwan Kim, rejoindront la rédaction de Manhwas News.

La spécificité du manhwa est d'avoir su s'adapter aux nouveaux formats et nouvelles modes extrêmement rapidement. La diffusion des Manhwa par internet se démocratise très rapidement. Les vendeurs/loueurs de Manhwa (Manhwabangs) proposent rapidement d'acheter des pages de manhwas par internet et le marché du manhwa sur téléphone mobile s'étend rapidement.

Aujourd'hui, la bande dessinée coréenne est encore très méconnue à l'international, ou bien souvent confondue avec les Mangas japonais. Les auteurs et dessinateurs recherchent toujours plus d'innovations radicales, tant dans les propos que dans les styles de dessins pour répondre à la demande croissante portée par les nouveaux modes de lecture. On peut citer, par exemple, le manhwa "audio" : un strip de quatre cases accompagné d'audio qui se lit sur son téléphone portable, une tendance en plein développement.

L'État coréen veut faire connaître le manhwa au reste du monde et l'utilise comme outil de soft-power, au même titre que la K-pop et les dramas. En 2003, le manwha était à l'honneur du 30e festival d'Angoulême.

Bien que celui-ci peine un peu à trouver son public, des manwhas à succès ont récemment été publiés en France, comme Solo Leveling, True Beauty ou Killing Stalking qui connaissent un réel engouement, et de nouveaux titres apparaissent chaque jour.

Les genres de la bd coréenne :

Comme pour le manga, le manhwa est divisé en sous-genres éditoriaux pour coller à une cible éditoriale.

Sonyung manhwa (shonen) :

Manhwa à destination des adolescents principalement masculins. Il propose généralement des récits d'aventures, comme des manhwas de sport dans lequel on suit la progression d'un héros.

Sunjeong manhwa/Manhwa de Romance (shojo) :

Destiné à un public féminin, c'est l’un des genres dominant du marché du manhwa, dont la large majorité des auteurs sont des autrices.

Chungnyun ou Tchungnyun (seinen) :

Pour les jeunes adultes, de 15 à 30 ans. L'auteur traite de sujets durs et plus complexes, souvent de société. Le dessin est généralement gore ou explicite.

Boy's Love (Yaoi) :

Manhwa de romance homosexuelle masculin, souvent écrit par des femmes pour des femmes. Le dessin est suggestif, voire érotique.

Quels sont les meilleurs manhwa ? Nos recommandations

Voici quelques recommandations de manhwas. Comme toute sélection, elle n'est pas complète ni objective et n’engage que nous.

Solo Leveling :

Lorsque d'étranges portails sont apparus aux quatre coins du monde, l'humanité a dû trouver une parade pour ne pas être massacrée par les monstres qui en sortent. Simultanément, certaines personnes ont développé des capacités permettant de les tuer. Ces chasseurs intrépides foncent au cœur des donjons pour combattre les créatures qu'ils abritent ! Suivez Jinwoo, le plus faible de tous les chasseurs, qui se réveille doté d'une interface virtuelle lui permettant de passer des niveaux pour devenir plus fort !

Noblesse :

Cadis Etrama Di Raizel est un noble extrêmement puissant. Il sort d'une hibernation de 820 ans et découvre un monde moderne qu'il ne comprend pas. Pour s'intégrer au mieux, il va recommencer sa vie en tant que lycéen. Mais son quotidien paisible est vite troublé par une organisation secrète s'intéressant à ses pouvoirs...

True Beauty :

Cadis Etrama Di Raizel est un noble extrêmement puissant. Il sort d'une hibernation de 820 ans et découvre un monde moderne qu'il ne comprend pas. Pour s'intégrer au mieux, il va recommencer sa vie en tant que lycéen. Mais son quotidien paisible est vite troublé par une organisation secrète s'intéressant à ses pouvoirs...

Crush of a Life Time :

Yang Hye-Ji, surnommée la déesse d'Instagram, a plus de 100 000 abonnés sur sa page. Pourtant, elle n'a jamais eu de petit ami. Arrivant au lycée, elle espère combler ce vide mais se retrouve en binôme avec Jo Ki-sung, un voisin un peu distant qui ne semble pas intéressé par sa popularité.

The Breaker :

Arts martiaux et dépassement de soi ! Un nouveau professeur, Chunwoo, arrive au lycée Guryong. Dragueur incorrigible, les agressions subies par Shinwoo, un de ses élèves, l'amènent à dévoiler une étonnante maîtrise des arts martiaux. Une mystérieuse organisation apparaît, prête à tout pour défier Chunwoo. De nombreux combats dantesques se préparent... Êtes-vous prêts à pénétrer un monde sombre et dangereux dirigé par des organisations surpuissantes ?

Les auteurs de manga coréen à connaître :

Kim Yong-Hwan :

Né en 1912 à Gimhae, Kim Yong-Hwan est considéré comme le papa du Manhwa. Il publie dans un premier temps des mangas. Plus tard, pendant la guerre de Corée, il crée "Le soldat Todori" : une série mettant en avant le courage des soldats sud-coréen, qui connaitra un très grand succès, notamment auprès des membres de l'armée.

Jang Seong-Rak dit Dubu :

Manhwaga connu pour être le dessinateur de Solo Leveling, adaptation du roman d'aventures de Chugong. Le style extrêmement dynamique et son travail sur les couleurs sont les raisons de l'énorme succès de ce manhwa.

Il est décédé à l'âge de 37 ans le 25 juillet 2022, d'une hémorragie cérébrale résultant d'une maladie chronique.

Quelle est la différence entre manhuas et manhwas ?

Le Manhwa est la bande dessinée coréenne alors que le Manhua est la bande dessinée chinoise.

Affichage :
Affichage :