Le camp de Rivesaltes 1941-1942 - Du centre d'hébergement au "Drancy de la zone libre"

Note moyenne 
" " Le mérite du travail d'Anne Boitel, jeune historienne passionnée, est d' avoir pris à bras-le-corps un pan de l'histoire du département des Pyrénées-Orientales... Lire la suite
20,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 25 mai et le 29 mai
En librairie

Résumé

" " Le mérite du travail d'Anne Boitel, jeune historienne passionnée, est d' avoir pris à bras-le-corps un pan de l'histoire du département des Pyrénées-Orientales que menaçait après l'oubli, la mythification. le camp de Rivesaltes entre 1941 et 1942, période où il fut, dans un premier temps camp d'internement des étrangers jugés indésirables par le gouvernement de Vichy puis, à partir d'août 1942, Centre national de rassemblement des Israélites de la zone non occupée, autrement dit une sorte de Drancy de la zone sud, antichambre d'Auschwitz. Dans le cadre d'une maîtrise, qui est d'ordinaire celui d'un apprentissage, Anne Boitel a fait preuve d'une étonnante maturité de chercheuse. Loin de se contenter des sources archivistiques locales, pourtant fort importantes, fonds des archives départementales provenant de la préfecture et ayant trait au camp de Rivesaltes, plus de soixante-dix cotes, fond communal de Rivesaltes et journaux locaux, L'Indépendant, La Dépêche, Le Roussillon, elle a consulté les Archives du Centre de Documentation juive Contemporaine (C. DJ.C.) et les Archives du Comité Inter-Mouvement Auprès des Evacués (CIMADE), institutions toutes deux situées à Paris. " Michel Cade, Professeur d'histoire contemporaine. " Au total 2 300 Juifs furent déportés à partir de Rivesaltes et environ 150 juifs y perdirent la vie. Ce terrible bilan explique rattachement qui est le nôtre pour ceux qui souffrirent dans ce camp : nous y avons élevé une stèle rappelant ce qu'il avait été pour les juifs et nous participons à cette œuvre de renaissance de la mémoire qu'est le Mémorial de Rivesalte. Nous avons également publié en 1993, un ouvrage sur " les transferts de Juifs du camp de Rivesaltes et de la région préfectorale de Montpellier, vers Drancy " indiquant tous les noms des déportés. Aujourd'hui nous saluons la publication d'un élément essentiel de cette mémoire qui émerge de la nuit et du brouillard, de cinq décennies où la volonté d'oubli et de silence s'est imposée face à la souffrance des milliers d'internés transitaient par Rivesaltes en 1941 et en 1942 : républicains espagnols et, leurs, familles ; familles juives ; étrangers en situation irrégulière. Le mémoire de maîtrise d'Histoire d'Anne Boitel est, un travail méthodique et, rigoureux qui facilitera désormais toutes les études qui pourront être faîtes sur tel ou tel aspect du camp et sur les conditions de vie des internés. " Serge Klarsfeld, Avocat et Historien.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/03/2001
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-914518-03-X
  • EAN
    9782914518031
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    320 pages
  • Poids
    0.695 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 2,1 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Anne Boitel

Anne Boitel, née à Compiègne (Oise) en 1977, est, étudiante du département d'histoire de l'Université de Perpignan depuis 1996. " Le camp de Rivesaltes 1941-1942 - Du centre d'hébergement au Drancy de la zone libre " est issu son mémoire de maîtrise soutenu en octobre 2000.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
20,00 €