La Rumeur d'Orléans (Broché)

  • Seuil

  • Paru le : 01/10/1982
Note moyenne : |
Note moyenne : 3/5 (1 notes)
  • 0
    1
  • 0
    2
  • 1
    3
  • 0
    4
  • 0
    5
Donnez votre avis !
Une rumeur étrange (la disparition de jeunes filles dans les salons d'essayage de commerçants juifs) s'est répandue, sans qu'il y fait la moindre disparition,... > Lire la suite
8,60 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 23 octobre et le 25 octobre
ou
Votre note
Une rumeur étrange (la disparition de jeunes filles dans les salons d'essayage de commerçants juifs) s'est répandue, sans qu'il y fait la moindre disparition, dans la ville dont le nom symbolise la mesure et l'équilibre : Orléans. Edgar Morin et une équipe de chercheurs ont mené l'enquête sur place. Pourquoi Orléans ? Pourquoi des Juifs ? Pourquoi et comment se propage une rumeur ? Cette rumeur véhicule-t-elle un mythe ? quel est ce mythe et que nous dit-il sur notre culture et sur nous-mêmes ? Des questions se posent : un antisémitisme jusqu'alors latent s'est-il à nouveau éveillé ? N'y a-t-il pas, dans nos cités modernes, un nouveau Moyen Age qui s'avance ?
  • Date de parution : 01/10/1982
  • Editeur : Seuil
  • Collection : points essais
  • ISBN : 2-02-006280-1
  • EAN : 9782020062800
  • Format : Poche
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 252 pages
  • Poids : 0.155 Kg
  • Dimensions : 10,9 cm × 18,0 cm × 1,2 cm
Directeur de recherches émérite au CNRS. La Rumeur d'Orléans est la plus connue des recherches en " sociologie du présent " qu'Edgar Morin a menées de 1957 (Les Stars) à 1970, avant de revenir aux problèmes fondamentaux de méthode (La Méthode, t.I, II, III et IV, 1977, 1980, 1986, 1991) pour comprendre notre temps (Pour sortir du XXe siècle, 1981 et Terre-Patrie, 1993).

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Edgar Morin et Claude Fischler - La Rumeur d'Orléans.
La Rumeur d'Orléans
8,60 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK