La danse du roi - Poche

Note moyenne 
Une femme et un homme. Ce sont deux destins complémentaires et dissemblables, liés seulement par l'expérience de la guerre, tiraillés entre un passé... Lire la suite
8,50 € Neuf
  • Poche
    • La danse du roi
      Paru le : 17/09/2020
      Expédié sous 3 à 6 jours
      8,50 €
  • Grand format
    • La danse du roi
      Paru le : 01/03/1968
      Actuellement indisponible
      4,50 €
    • La danse du roi
      Paru le : 01/01/1978
      Actuellement indisponible
      4,80 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 31 janvier et le 2 février
En librairie

Résumé

Une femme et un homme. Ce sont deux destins complémentaires et dissemblables, liés seulement par l'expérience de la guerre, tiraillés entre un passé glorieux et un présent désenchanté. Leur double expérience incite l'un et l'autre à se parler, à se réinventer, et à créer ce qui leur manque, dans la parole. Ce livre se veut la geste, non du héros, mais de ce " roi " que le dernier des humains demeure en dépit de tout.
Né à Tlemcen en Algérie, Mohammed Dib (1920-2003) a exercé plusieurs métiers - instituteur, journaliste, comptable... - avant de se consacrer à l'écriture. Son oeuvre, qui se déploie sur quelque cinquante années, a embrassé tous les genres : roman, poésie, nouvelle, conte, essai, théâtre. Il est considéré comme l'une des figures majeures de la littérature algérienne. "Mohammed Dib, la grande voix de l'Algérie".
La Croix

Caractéristiques

  • Date de parution
    17/09/2020
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7578-8606-9
  • EAN
    9782757886069
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Dos carré collé
  • Nb. de pages
    232 pages
  • Poids
    0.22 Kg
  • Dimensions
    11,9 cm × 17,8 cm × 1,9 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Mohammed Dib

Mohammed Dib est né à Tlemcen, dans l'ouest algérien. Ville natale à laquelle il rendit hommage dans sa célèbre trilogie : La Grande Maison (1952), L'Incendie (1954) et Le Métier à tisser (1957). Instituteur un temps, puis comptable, traducteur, journaliste à Alger Républicain et pour le compte de l'organe du Parti communiste " Liberté ", il est expulsé d'Algérie en 1959. Il s'installe finalement en France et commence sa carrière littéraire.
Il est le premier écrivain maghrébin à recevoir, en 1994, le Grand Prix de la Francophonie. Il est mort le 2 mai 2003, à l'âge de 83 ans, laissant derrière lui quelques-unes des plus belles pages de la littérature algérienne.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

8,50 €