Pour une sociologie du travail social (Broché)

  • PU Rennes

  • Paru le : 18/11/2010
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Le travail social a longtemps été occulté par la perspective critique qui ne reconnaissait à celui-ci aucune autonomie politique en dehors de celle... > Lire la suite
16,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 23 décembre et le 28 décembre
ou
Votre note
Le travail social a longtemps été occulté par la perspective critique qui ne reconnaissait à celui-ci aucune autonomie politique en dehors de celle que lui confèrent les rapports sociaux de classes. C'est ce qui nous conduit à proposer une approche susceptible d'asseoir l'identité et l'unité du travail sociral sur des processus dynamiques rendant compte à la fois de son assise anthropologique et de son constant réaménagement dans des formes historiques elles-mêmes mouvantes. Nous envisageons ainsi plusieurs conditions de possibilité à l'élaboration d'une sociologie du travail social. La première concerne la reconnaissance de l'autonomie politique du travail social. II s'agit ici de reconnaître que cette activité n'est pas réductible à la mise en oeuvre instrumentale de politiques publiques ou à l'application de dispositifs d'action sociale. La seconde a trait à la reconnaissance de l'autonomie des processus explicatifs qui gouvernent le travail social considéré ici comme un espace-temps relationnel ou encore une relation de service structurée par des fonctions et des rôles spécifiques. Deux dimensions alors apparaissent ; une dimension proprement sociologique où le travail social vise fondamentalement la resocialisation de ceux qui sont privés du plein exercice de leur capacité à être en ou à faire société ; une dimension proprement axiologique où, par une action, non plus sur le social, mais par le social, il s'agit d'offrir les conditions d'une régulation des comportements. Aborder de la sorte le travail social suppose enfin de reconnaître l'importance d'une sociologie clinique susceptible de mettre en lumière les processus de désocialisation tout en prenant en considération les conséquences sociales de la détresse ou de la "souffrance psychique". Cette sociologie clinique ne saurait faire l'économie d'une sociologie de la clinique, c'est-à-dire d'une analyse des conditions sociales de sa production en interrogeant ses présupposés mais aussi ses effets au plan de la pratique d'intervention sociale.
  • DE LA NEGATION A LA PRISE EN COMPTE DE L'AUTONOMIE DU TRAVAIL SOCIAL
    • La perspective critique
    • La perspective interactionniste
    • La perspective socio-historique
  • LES PROCESSUS CONSTITUTIFS DU TRAVAIL SOCIAL
    • Changements et mutations du travail social
    • Des tentatives d'analyse structurale du travail social
    • Les nécessités d'une rupture épistémologique
  • Date de parution : 18/11/2010
  • Editeur : PU Rennes
  • Collection : Des Sociétés
  • ISBN : 978-2-7535-1168-2
  • EAN : 9782753511682
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 232 pages
  • Poids : 0.384 Kg
  • Dimensions : 15,5 cm × 24,0 cm × 1,7 cm

Biographie de Jean-Yves Dartiguenave

Jean-Yves Dartiguenave est maître de conférences habilité en sociologie à l'université de Rennes 2. II est chercheur au LARES-LAS de cette même université. II a exercé pendant une dizaine d'années comme sociologue dans une Caisse d'Allocations Familiales et a publié plusieurs ouvrages sur le travail social.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Jean-Yves Dartiguenave - Pour une sociologie du travail social.
Pour une sociologie du travail social
16,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK