LE SPLEEN DE PARIS. Petits poèmes en prose - Poche

Note moyenne 
" Sois toujours poète, même en prose ". Dans ce recueil, écrit en Parallèle avec Les Fleurs du Mal, Charles Baudelaire (1821-1867) est tour à tour... Lire la suite
2,50 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

" Sois toujours poète, même en prose ". Dans ce recueil, écrit en Parallèle avec Les Fleurs du Mal, Charles Baudelaire (1821-1867) est tour à tour flâneur, philosophe, rêveur, moraliste, conteur, poète... Ses " Petits Poèmes en prose " réussissent le " miracle d'une prose musicale sans rythme et sans rime, assez souple et assez heurtée pour s'adapter aux mouvements lyriques de l'âme, aux ondulations de la rêverie, aux soubresauts de la conscience. "

Caractéristiques

  • Date de parution
    15/03/2000
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-84205-469-5
  • EAN
    9782842054694
  • Format
    Poche
  • Nb. de pages
    111 pages
  • Poids
    0.085 Kg
  • Dimensions
    10,5 cm × 15,0 cm × 0,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Charles Baudelaire

Biographie de Charles Baudelaire

9 avril 1821. Naissance, à Paris, rue Hautefeuille, de Charles-Pierre Baudelaire, 1827. Mort du père de Charles Baudelaire. 1828. Sa mère épouse le commandant Jacques Aupick, depuis peu tuteur du jeune Charles. 1832. En octobre, Charles est inscrit au Collège royal de Lyon. Il entre au collège Louis-le-Grand, à Paris, en 1936. 1840. Baudelaire rencontre Gérard de Nerval. Il s'éprend de Sarah, dite Louchette, à qui il dédie des poésies, intégrées aux Fleurs du Mal. 1841. Alarmée par le mode de vie de Charles, sa famille le fait embarquer à destination de Calcutta. Charles n'ira que jusqu'à l'île Bourbon (La Réunion). Il en ramène une ébauche de L'Albatros et A une dame créole. 1842. Peu après son retour à Paris, il rencontre Jeanne Duval. La liaison orageuse avec l'actrice durera toute la vie du poète, marquant son œuvre de façon décisive. 1843. Parution d'un recueil collectif, Vers, auquel Baudelaire devait, semble-t-il, participer anonymement. Premières rencontres littéraires et artistiques : Théophile Gautier, Théodore de Banville, Sainte-Beuve et Apollonie Sabatier, " la Muse et la Madone ". 1844. La famille de Baudelaire fait nommer un conseil judiciaire pour gérer ses biens : il ne touchera désormais qu'une rente mensuelle. 1845. Parution du Salon de 1845. 1847. La Fanfarlo parait dans le Bulletin de la Société des gens de lettres. 1848. Le 24 février, Baudelaire est sur les barricades. 1851. En mars, Le Messager de l'Assemblée publie Du vin et du hachisch comparés comme moyens de multiplication de l'individualité, qui deviendra la première partie des Paradis artificiels. 1852. La Revue de Paris publie son essai sur Edgar Allan Poe, sa vie et ses ouvrages. 1853. L Artiste publie sa traduction du Corbeau d'Edgar Allan Poe. 1855. Dans La Revue des Deux Mondes, parution de dix-huit poésies sous le titre Les Fleurs du Mal, Baudelaire commence la composition de Fusées. 1856. Parution des Histoires extraordinaires d'Edgar Allan Poe dans la traduction de Baudelaire. 1857. Parution des Nouvelles Histoires extraordinaires de Poe. Mort de Jacques Aupick. Le 25 juin, le recueil Les Fleurs du Mal est mis en vente. L'œuvre est condamnée pour " outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs ". Le 20 août, la 6e chambre correctionnelle condamne Baudelaire et ses éditeurs à une amende ainsi qu'à la suppression de six poèmes. Le jugement ne sera cassé que le 31 mai 1949. 1858. Mise en vente de la traduction des Aventures d'Arthur Gordon Pym de Poe. 1859. L'étude sur Théophile Gautier paraît en volume, augmenter d'une lettre de Victor Hugo. La Revue française publie le Salon de 1859. 1860. La seconde partie de ce qui sera Les Paradis artificiels paraît dans La Revue contemporaine sous le titre Le Mangeur d'opium. Fin mai, Poulet-Malassis publie Les Paradis artificiels. 1861. En février paraît la deuxième édition des Fleurs du Mal, augmentée de trente-cinq poèmes. Baudelaire parle à sa mère d'un livre de confessions, Mon cœur mis à nu. La Revue fantaisiste publie les Réflexions sur quelques-uns de mes contemporains. 1862. Baudelaire renonce à présenter sa candidature à l'Académie française. 1863. Le Figaro publie son essai sur Constantin Guys, Le Peintre de la vie moderne. 1864. Parution de Spleen de Paris dans Le Figaro, interrompue, le directeur du journal prétextant " L'ennui des lecteurs ". Baudelaire donne à Bruxelles des conférences sur Delacroix, Gautier et Les Paradis artificiels. Il écrit un pamphlet : Pauvre Belgique ! 1865. Publication des Histoires grotesques et sérieuses, de Poe. Mallarmé et Verlaine, alors inconnus, font son éloge dans L Artiste et dans L'Art. 1866. La santé de Baudelaire se dégrade. Publication des Epaves. Début juillet, il rentre à Paris, fort éprouvé par la maladie. 31 août 1867. Mort de Baudelaire.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK