Sociologie de la sécularisation - Être sans-religion en France à la fin du XXe siècle

  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/01/1997
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Dans la dernière décennie du XXe siècle, le nombre des français, et tout particulièrement des jeunes, qui se disent sans-religion connaît une nette... > Lire la suite
18,99 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports
Votre note
Dans la dernière décennie du XXe siècle, le nombre des français, et tout particulièrement des jeunes, qui se disent sans-religion connaît une nette augmentation. Héritiers d'une nation qui s'est construite à travers le christianisme, les Français n'utilisent plus dans leur vie de tous les jours les références explicites de cette religion qui a dominé les pratiques jusqu'au mitan du siècle et à laquelle pourtant ils déclarent majoritairement appartenir.
Ce paradoxe génère des interrogations sur l'avenir de la religion et les changements idéologiques de notre temps. Sylvette Denèfle fait porter la lumière sur les personnes qui ne se reconnaissent pas ou plus dans une religion.
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 304
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : 01 page(s) autorisée(s)
    • Copier coller : 01 page(s) autorisée(s)

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Sociologie de la sécularisation - Être sans-religion en France à la fin du XXe siècle est également présent dans les rayons

Sylvette Denèfle - Sociologie de la sécularisation - Être sans-religion en France à la fin du XXe siècle.
Sociologie de la sécularisation. Être sans-religion en France...
18,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter