Le déni de la violence monothéiste

  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/09/2010
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Le monothéisme biblique n'a pas seulement projeté son dieu hors du cosmos, il ne lui a pas seulement donné les traits d'une personne douée de parole... > Lire la suite
23,99 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports
Votre note
Le monothéisme biblique n'a pas seulement projeté son dieu hors du cosmos, il ne lui a pas seulement donné les traits d'une personne douée de parole ; il en a aussi fait un dieu jaloux, qui stigmatise les autres dieux comme des idoles à abattre, et qui impose une nouvelle notion, inconnue jusqu'alors : la vérité révélée, unique et universelle. De la prétention à détenir une telle vérité, " inventée " par Moïse, puis conservée par Jésus et par Mahomet, a émergé une nouvelle forme de violence, d'abord exclusive et défensive dans le judaïsme biblique, où elle était motivée par l'obsession de la pureté, puis inclusive et offensive dans le christianisme et dans l'islam, où elle est mue par le prosélytisme et le dogmatisme.
Croyants ou non, la plupart des Occidentaux considèrent le monothéisme comme un aboutissement de l'esprit humain, jusqu'à occulter notre héritage gréco-romain, voire jusqu'à attribuer à la tradition judéo-chrétienne l'origine du développement scientifique moderne. Ils exonèrent en revanche le monothéisme de toute responsabilité quant aux violences commises pourtant en son nom, tant dans le texte biblique lui-même que dans la réalité de l'histoire depuis deux mille ans : soit ils dénient la réalité des massacres et des bûchers, soit ils en reportent la faute sur Constantin, sur Descartes, ou sur la violence humaine en général.
Croisant l'anthropologie et l'histoire des faits, des idées, des religions et des sciences, cet essai s'interroge sur les résistances de l'humanité à dépasser ses mythes, et sur les conditions d'une transition de la vérité unique à la tolérance.
  • LE MONOTHEISME BIBLIQUE : UNE REVOLUTIN DANS L'HISTOIRE DES RELIGIONS OCCIDENTALES
  • LE DENI DE LA VIOLENCE MONOTHEISTE : ARGUMENTS, MOTIFS, ENJEUX
  • LA TENTATION DE L'EXEGESE ET DE L'ALLEGORIE
  • LA VIOLENCE MONOTHEISTE : UNE CATEGORIE PERTINENTE ?.LA VIOLENCE RELIGIEUSE : UNE SPECIFICITE MONOTHEISTE ?
  • JERUSALEM ET ATHENES : L'ABSOLU ET LE RELATIF
  • JERUSALEM : DIMENSION ETHNIQUE, RELATION A LA VIOLENCE
  • LES EVANGILES ET L'ANCIEN TESTAMENT : RUPTURE SUR LES VALEURS, MAIS MAINTIEN DE LA VERITE UNIQUE
  • L'ANCIEN TESTAMENT EST-IL UNE "CONDITION NECESSAIRE" DU NOUVEAU TESTAMENT ?
  • DEPASSER MOISE ?
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 362
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : 01 page(s) autorisée(s)
    • Copier coller : 01 page(s) autorisée(s)

Biographie de Jean-Pierre Castel

Dirigeant industriel et consultant en stratégie, Jean-Pierre Castel a eu l'occasion de se confronter à la difficulté de concilier des objectifs souvent conflictuels, comme long et court terme, partenariat et compétitivité , éthique et efficacité. Le hasard des lectures et des rencontres l'a conduit à s'interroger sur le paradoxe de la violence au sein des religions monothéistes, et sur son déni.
Jean-Pierre Castel - Le déni de la violence monothéiste.
Le déni de la violence monothéiste
23,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter