Lumières

Martine Bouchier

,

Collectif

Note moyenne 
Martine Bouchier et  Collectif - .
Manipulée au sens le plus littéral du terme comme matériaux, ou considérée dans sa dimension symbolique et métaphysique en tant que manifestation... Lire la suite
42,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 29 juin et le 3 juillet
En librairie

Résumé

Manipulée au sens le plus littéral du terme comme matériaux, ou considérée dans sa dimension symbolique et métaphysique en tant que manifestation originaire de la création, la lumière est un horizon commun à l'art et à l'architecture et l'un des symboles majeurs des bouleversements esthétiques de l'art au XXe siècle. Son statut relève à la fois d'une conception scientifique et " objective ", des subtilités de la perception et d'un désir, formulé de diverses manières par les artistes, de se rapprocher de " vérités élémentaires " et de construire une relation éthique avec la société. " Ote-toi de mon soleil "... avait su dire plein d'arrogance Diogène au grand Alexandre venu le rencontrer. Massif, opaque, structuré, opposé à sa fluidité et à son pouvoir de dissipation, tout dans la techtonie du mur rayonne dès lors qu'invitée, la lumière s'immisce dans les ouvertures, dévale le flanc vertigineux d'un pan de béton gris, envahit les multiples creux de l'espace intérieur, se dissipe et disparaît dans la transparence de l'air comme pour démontrer qu'en effet, et comme le dit Louis Kahn, " l'architecture, c'est de la lumière dépensée... ". À chaque fois, la lumière est conduite à travers la masse. Elle est dirigée ou simplement accompagnée dans sa course, interceptée, renvoyée, absorbée, modulée, colorée. Chaque dispositif joue de la puissance spatialisante de la lumière qui, portée à son paroxysme, s'infiltre dans des interstices, tombe en bain, fend l'air d'un rai, ruisselle le long d'un mur ou rebondit sur un voile de béton pour retomber en pluie diffuse ou remplir d'un brouillard intempestif qui nous rend aveugle ce vide qui, dans un dernier degré de trouble, devient pur espace. Les jeux rythmés de la lumière et de l'ombre qui se déploient simultanément dans le passage et la retenue des flux produisent des effets intenses entre l'éclat parfois aveuglant des ouvertures et le noir profond des structures. La lumière se métamorphose en pure énergie oscillant imperceptiblement entre présence et absence, se concentrant sur elle-même en une densité limpide et autonome, en une matière abstraite qui ne peut qu'impressionner les sens de celui qui l'éprouve. Ainsi la fluidité du rythme lumière-matière met en mouvement l'architecture. La lumière ne savait pas ce qu'elle était avant de venir frapper un mur...

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/05/2003
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-87060-102-6
  • EAN
    9782870601020
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    240 pages
  • Poids
    0.505 Kg
  • Dimensions
    16,4 cm × 21,9 cm × 1,8 cm

Avis libraires et clients

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
42,00 €