Le souverain bien et la fin dernière de la philosophie - Vers une interprétation téléologique de la philosophie kantienne (Broché)

  • Presses Université Laval

  • Paru le : 25/11/2010
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Le but de cette étude est de montrer que le souverain bien est le iconcept central de la philosophie kantienne. A contre-courant de l'interprétation... > Lire la suite
35,95 €
Neuf - Actuellement indisponible
  • ou
Votre note
Le but de cette étude est de montrer que le souverain bien est le iconcept central de la philosophie kantienne. A contre-courant de l'interprétation qui s'est imposée dans les études kantiennes depuis le néo-kantisme, il apparaît à une lecture attentive que ce concept n'est ni problématique ni superflu, comme on l'a longtemps prétendu. Au contraire, l'unité de la philosophie théorique et de la philosophie pratique, de la nature et de la liberté, n'est possible et envisageable selon Kant que dans la perspective du souverain bien comme but final de la raison pure. Cette position suppose une interprétation téléologique de la raison pure qui n'est plus entendue uniquement comme une structure transcendantale d'intelligibilité mais aussi et surtout comme une faculté possédant des besoins, des intérêts, et poursuivant un but. Elle conduit en outre, inévitablement, à une relecture métaphysique de la philosophie de Kant qui présente le souverain bien comme le foyer (focus originarius) vers lequel converge le faisceau des questions métaphysiques ultimes qui mobilisent la raison pure. Or, ces questions fondamentales de la métaphysique, qui touchent au sens de l'existence humaine, rejoignent les préoccupations centrales qui caractérisent la philosophie depuis ses origines. Ainsi, suivant en cela les indications données par Kant dans la Critique de la raison pratique, on tentera de définir la tâche de la philosophie comme le faisaient déjà les Anciens, pour qui elle devait indiquer : " [...] le concept dans lequel il faut enseigner le souverain bien, ainsi que la conduite à suivre pour l'acquérir".
  • LE SOUVERAIN BIEN ET LE PROBLEME D'UNE METAPHYSIQUE RENOUVELEE DANS LA CRITIQUE DE LA RAISON PURE
    • La genèse du problème de la métaphysique
    • Le Canon de la raison pure : un point de vue pratique sur la métaphysique
  • LE CONCEPT DU SOUVERAIN BIEN DANS LA PHILOSOPHIE PRATIQUE DE KANT
    • Le concept d'une nature morale comme critère du jugement pratique pur
    • Le souverain bien, objet total d'une volonté moralement déterminée, La cohérence de la loi morale et le primat de la raison pure pratique
    • Dieu, la liberté et l'immortalité, postulats de la raison publique
  • LA REALISATION PROGRESSIVE DU SOUVERAIN BIEN DANS LE MONDE, LES DIMENSIONS POLITIQUES ET HISTORIQUES DU SOUVERAIN BIEN
    • La vocation pédagogique de l'histoire et son horizon cosmopolitique
    • Le souverain bien politique
  • Date de parution : 25/11/2010
  • Editeur : Presses Université Laval
  • Collection : Zêtêsis
  • ISBN : 978-2-7637-9070-1
  • EAN : 9782763790701
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 270 pages
  • Poids : 0.31 Kg
  • Dimensions : 13,5 cm × 21,5 cm × 1,5 cm

Biographie de Marceline Morais

Marceline Morais est titulaire d'un doctorat en philosophie de l'Université de Montréal. Elle enseigne actuellement la philosophie au cégep de Saint-Laurent.
Marceline Morais - Le souverain bien et la fin dernière de la philosophie - Vers une interprétation téléologique de la philosophie kantienne.
Le souverain bien et la fin dernière de...
35,95 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK