La Cour internationale de Justice et le droit international humanitaire - Une lex specialis revisitée par le juge

Mohammed Bedjaoui

(Préfacier)

,

Paul Tavernier

(Préfacier)

Note moyenne 
Abdelwahab Biad - La Cour internationale de Justice et le droit international humanitaire - Une lex specialis revisitée par le juge.
La majorité des affaires examinées par la Cour internationale de justice depuis sa création en 1946 a porté sur des différends relatifs à la délimitation... Lire la suite
39,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

La majorité des affaires examinées par la Cour internationale de justice depuis sa création en 1946 a porté sur des différends relatifs à la délimitation des frontières terrestres et maritimes, à la protection diplomatique ainsi qu'au recours à la force. Qu'en est-il de l'application du droit des conflits armés ou droit international humanitaire ? Peut-on dire que le jus in bello constitue la dimension absente du contentieux devant la Cour ? Si tel n'est pas le cas, quel est l'apport de la juridiction internationale permanente au développement de cette lex specialis ? Au-delà de la référence emblématique aux " considérations élémentaires d'humanité ", valables aussi bien en temps de paix qu'en temps de guerre (Détroit de Corfou), la Cour internationale de justice a eu l'occasion d'aborder le jus in bello dans l'exercice à la fois de sa fonction contentieuse et consultative.
Les conflits armées en Amérique centrale (Activités militaires et paramilitaires au Nicaragua et contre celui-ci), dans les Balkans (Application de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide), dans la région des Grands lacs (Activités armées sur le territoire du Congo) et au Proche-Orient (Conséquences juridiques de l'édification d'un mur dans le territoire palestinien occupé) ont permis à la Cour d'identifier les " principes fondamentaux de base " qui structurent le droit international humanitaire, qualifiés de " principes intransgressibles " (Licéité de la menace ou de l'emploi d'armes nucléaires).
Elle a voulu souligner par là le degré supérieur qui s'attache aux prescriptions du jus in bello et qui les apparente à des normes de jus cogens. Depuis l'affaire des Activités militaires et paramilitaires au Nicaragua et contre celui-ci, la Cour a contribué à clarifier la relation complexe qu'entretiennent dans cette lex specialis le droit coutumier et le droit conventionnel. Elle a été amenée à préciser les obligations coutumières des Etats et notamment de la puissance occupante (Conséquences juridiques de l'édification d'un mur dans le territoire palestinien occupé ; Activités armées sur le territoire du Congo, R.D.C.
c. Ouganda) ainsi que les conséquences qu'il convient de tirer en termes de responsabilité internationale pour violation du jus in bello. La jurisprudence de la Cour internationale de justice en matière de droit international humanitaire revêt ainsi une importance particulière et a des implications non seulement à l'égard des Etats, mais aussi à l'égard des juridictions pénales internationales chargées de réprimer les infractions graves aux Conventions de Genève de 1949 qui, à l'instar des tribunaux pénaux internationaux pour l'ex-Yougoslavie et le Rwanda, n'ont pas manqué de s'en inspirer.
C'est ainsi que progressivement s'est constitué par strates successives une jurisprudence de la Cour en matière d'application du jus in bello qui mérite d'être rappelée sous la forme d'une analyse commentée des arrêts et avis consultatifs pertinents.

Sommaire

  • L'IDENTIFICATION D'UN CORPUS DE "PRINCIPES GENERAUX" MATRICE DU JUS IN BELLO
    • De la fonction essentielle des "considérations élémentaires d'humanité"
    • Des principes au coeur du rapport complexe entre droit et conventionnel
    • Du caractère de jus cogens des principes fondamentaux du jus in bello
  • L'APPLICATION DES NORMES DE LA LEX SPECIALIS REVISITEE
    • Des "principes cardinaux régissant la conduite des hostilités"
    • Du "traitement humain" des personnes tombées au pouvoir de l'ennemi
    • De la mise en oeuvre

Caractéristiques

  • Date de parution
    19/07/2011
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-8027-3001-9
  • EAN
    9782802730019
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    210 pages
  • Poids
    0.415 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Abdelwahab Biad

Abdelwahab Biad est Docteur d'Etat en droit, Maître de conférences à l'Université de Rouen et membre du Centre de recherches et d'études sur les droits de l'Homme et le droit humanitaire (CREDHO). Il est spécialisé sur les questions de droit des conflits armées. Il a assuré des enseignements spécialisés en France et à l'étranger et est l'auteur de plusieurs publications sur ces questions.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK