Etat de vigilance - Critique de la banalité sécuritaire

Note moyenne 
Michaël Foessel - Etat de vigilance - Critique de la banalité sécuritaire.
Nous vivons sous le règne de l'évidence sécuritaire. Des réformes pénales aux sommets climatiques en passant par les mesures de santé : l'impératif... Lire la suite
16,30 € Neuf
Expédié sous 3 jours
Livré chez vous à partir du 29 novembre
En librairie

Résumé

Nous vivons sous le règne de l'évidence sécuritaire. Des réformes pénales aux sommets climatiques en passant par les mesures de santé : l'impératif de précaution a envahi nos existences. Mais de quoi désirons-nous tant nous prémunir ? Pourquoi la sécurité produit-elle de la légitimité ? Et que disons-nous lorsque nous parlons d'un monde " dangereux " ? Le maître mot de cette nouvelle perception du réel est " vigilance ". L'état de vigilance s'impose aux individus non moins qu'aux institutions : il désigne l'obligation de demeurer sur ses gardes et d'envisager le présent à l'aune des menaces qui pèsent sur lui. Cette éthique de la mobilisation permanente est d'abord celle du marché, et ce livre montre le lien entre la banalité sécuritaire et le néolibéralisme. Abandonnant le thème de la surveillance généralisée ", il propose une analyse des subjectivités vigilantes. On découvre la complicité secrète entre des Etats qui rognent sur la démocratie et des citoyens qui aiment de moins en moins leur liberté. L'Etat libéral-autoritaire produit des sujets et des peurs qui lui sont adéquats. C'est à cette identité nouvelle entre gouvernants et gouvernés qu'il faut apprendre à résister.

Sommaire

  • L'ETAT LIBERAL-AUTORITAIRE
    • Du désir de sécurité au désir d'accumulation
    • Gouvernementalité néolibérale et éthique de la vigilance
    • Qu'est-ce qu'un monde dangereux ?
  • LEGITIMITE POLITIQUE : LES INSUFFISSANCES DU MODELE SECURITAIRE
    • Le scénario démenti
    • Autorité de l'Etat et logique de la représentation
    • La sécurité : limites d'un fondement
  • LA SECURITE : PARADIGME POUR UN MONDE DESENCHANTE
    • Mutations conceptuelles
    • Premier des " droits " ?
    • Premier des " biens " ?
  • COSMOPOLITIQUE DE LA PEUR ?
    • Sagesses du naufrage
    • Est-il encore raisonnable d'avoir peur ?
    • La fin d'un monde

Caractéristiques

  • Date de parution
    06/04/2010
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-35687-065-0
  • EAN
    9782356870650
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    155 pages
  • Poids
    0.19 Kg
  • Dimensions
    13,0 cm × 20,4 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Michaël Foessel

Michaël Foessel est philosophe, maître de conférences à l'université de Bourgogne, membre de l'IUF. II est notamment l'auteur de Kant et l'équivoque du monde (Paris, CNRS Edilions. 2008) et de La Privation de l'intime (Paris, Editions du Seuil, 2008).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
16,30 €