La chefferie "traditionnelle" dans les sociétés de la grande zone forestière du Sud-Cameroun (1850-2010)

K. Robert Kpwang

Valentin Nga Ndongo

(Préfacier)

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/04/2011
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
31,88 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Le projet de livres sur la chefferie " traditionnelle " obéissait à la volonté de l'auteur d'apporter sa contribution à la connaissance de l'un des pans de l'histoire politique et sociale du Cameroun moderne. En faisant appel à d'autres contributions, il a voulu élargir le champ des analyses et arriver à une compréhension plus étoffée de cette institution qu'est la chefferie dans les sociétés bantoues de la grande zone forestière du Sud-Cameroun et son évolution de l'implantation de l'administration coloniale du 2e Reich à la fin du XIXe siècle à nos jours.
À travers cet ouvrage, l'auteur apporte un éclairage nouveau sur le sort réservé aux vrais détenteurs de l'autorité traditionnelle dans cette partie du Cameroun. Connus sous des terminologies diverses (Mintôl, Mbombog, Lam-Lam, Ci), ils furent remplacés par les chefs administratifs hiérarchisés (chefs de cantons et chefs de groupements). Élus du nouvel ordre colonial, ces derniers furent placés à la tête des unités de commandement indigènes créées spécialement pour eux dans la seule optique d'aider les colonisateurs européens à accomplir leur triple mission de domination politique, d'exploitation économique et d'aliénation culturelle des peuples de cette partie du continent africain.
En mettant en relief le caractère a-traditionnel de ce qu'il appelle " roitelets nègres " ou encore " enfants chéris de l'ordre colonial ", et les multiples avantages que leur apporta la collaboration avec les administrateurs venus de l'Hexagone, l'auteur et son équipe apportent des réponses aux multiples questions concernant la nature et la crédibilité de cette institution appelée " chefferie " et abusivement qualifiée de " traditionnelle " dans le Sud-Cameroun forestier.
  • AUTORITES TRADITIONNELLES, CONTACT AVEC L'OCCIDENT ET DENATURATION DE LA FONCTION DE CHEF DANS LES SOCIETES DE LA GRANDE ZONE FORESTIERE DU SUD-CAMEROUN
    • Pouvoirs traditionnels et notion de "chefferies" au Cameroun : de la période précoloniale à l'ère de la mondialisation (1850-2010)
    • Invention of Tradition : Chieftaincy, Adaptation and Change in the Forest Region of Cameroon
    • Jean Louis Njemba Medou et Joseph Owono : Prosateurs de la mort du chef traditionnel de la zone forestière du Sud-Cameroun dans Nnaga-kon et Tante Bella (1932 et 1959)
  • LES CHEFS DE LA GRANDE ZONE FORESTIERE DU SUD-CAMEROUN DANS LE SYSTEME COLONIAL FRANÇAIS : RAPPORTS AVEC L'ADMINISTRATION ET RAPPORTS AVEC LES ADMINISTRES
    • Les Bulu de la subdivision de Kribi face aux méthodes musclées des chefs des groupements Bulu-Centre (Ebemvok) et Bulu-Sud (Zingui) (1920-1944)
    • Les chefs traditionnels du Sud-Cameroun forestier dans le circuit de l'économie du marché
    • Pouvoir colonial et autorité traditionnelle dans la région de Sangmelima sous administration française : le cas des chefferies supérieures bulu (1916-1945)
  • BIOGRAPHIES DE QUELQUES CHEFS SUPERIEURS DE LA GRANDE ZONE FORESTIERE DU SUD-CAMEROUN
    • Le chef Nanga-Eboko et l'administration coloniale allemande 1904?-1916
    • Une légende vivante : Nkal Mentsouga, chef des Omvang de l'Est-Cameroun (1868?-1910)
    • "Sa majesté " Mfoula Aleme 1er, roi (français) de Messok (1900?-1957)
  • LES CHEFS DE LA GRANDE ZONE FORESTIERE DU SUD-CAMEROUN DANS LE CONTEXTE DE LA DEMOCRATISATION ET DE LA MONDIALISATION
    • Les chefs traditionnels de la grande zone forestière du Sud-Cameroun : des raisons d'une banalisation aux fondements d'une revalorisation
    • Implantation politique et transformation de la représentation sociale du chef chez les Pygmées de Bipindi-Lolodorf
    • La dynamique des chefferies pygmées au Cameroun : du règne du primus inter pares à la nécessité de création des chefferies de troisième degré
  • Date de parution : 01/04/2011
  • Editeur : L'Harmattan
  • ISBN : 978-2-296-45939-7
  • EAN : 9782296459397
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 490 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 490
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie de K. Robert Kpwang

Kpwang K Robert est né à Kribi dans l'actuelle Région du Sud. Formé à l'Université de Yaoundé et à l'Université de Yaoundé 1, il est actuellement Chargé de Cours au département d'histoire de la Faculté des Arts, Lettres et Sciences humaines (FALSH) de l'Université de Yaoundé 1 et termine une HDR en Histoire Politique et Entrepreneuriat Culturel (HPEC). Il a publié de nombreux articles sur l'histoire politique et sociale du Cameroun et mène également des recherches sur le passé social, culturel et politique des Ekang.
Pour lui, l'enseignement de l'Histoire en Afrique noire doit désormais aller dans le sens de la renaissance culturelle et du développement économique du continent.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

La chefferie "traditionnelle" dans les sociétés de la grande zone forestière du Sud-Cameroun (1850-2010) est également présent dans les rayons

K. Robert Kpwang - La chefferie "traditionnelle" dans les sociétés de la grande zone forestière du Sud-Cameroun (1850-2010).
La chefferie "traditionnelle" dans les sociétés de la...
31,88 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter