Discours politiques

Abraham Sighoko Fossi

Pokam Sidjoun

(Préfacier)

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/05/2007
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
39,75 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Cet ouvrage est un recueil de discours politiques de Ruben UM NYOBE, Félix-Roland MOUMIÉ, Abel KINGUE, Ernest OUANDIÉ, OSENDE AFANA de 1951 à 1959 au Cameroun. L'auteur apporte un éclairage sur cette période tragique et violente de l'histoire camerounaise.
  • Date de parution : 01/05/2007
  • Editeur : L'Harmattan
  • Collection : Etudes africaines
  • ISBN : 978-2-296-17173-2
  • EAN : 9782296171732
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 668 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 668
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie d'Abraham Sighoko Fossi

SIGHOKO FOSSI est né le 13 janvier 1945 à 11 h 10mn. Il entre à l'école primaire en 1951 à l'école de Ndiengdam, passe l'entrée au CE II en 1955. En 1956, son père écrivain interprète est arrêté par la soldatesque coloniale. C'est un maquisard selon certains, un patriote pour les autres. Il meurt dans la nuit du 9 au 10 mai 1957 dans la chute de la Metché où on tuait les Upécistes. Quand au moment de tomber dans l'eau, il entraîna HOUTARDE, Commandant de la Brigade sise derrière le Palais de Justice de Bafoussam.
SIGHOKO FOSSI ne le sait pas et va continuer l'école avec l'ardeur que lui a inculquée son père. Dès lors, il se considère comme victime du colonialisme français. En 1961 en classe de 6e, il passe le CEPE. En 1964, passe le BE premier du Centre de Dschang, passe l'École Normale de Nsamha en 1964, mais préfère la 2e au Lycée de Bafoussam d'où il passe le Probatoire " M ", entre en classe de terminale et passe le concours d'entrée au CESPTON d'où il passe son Bac avec mention Bien ; 2e du centre de Toulouse.
Inscrit en Pharmacie, l'État lui coupe la bourse quand en 1974 il obtient le parchemin. Devant les difficultés de la vie, il s'inscrit en droit, sort licencié en septembre 1999 puis s'inscrit en maîtrise. Un ami lui demande " C'est pour être avocat alors ? ", SIGHOKO lui répond " C'est pour l'amour de l'art ".
Abraham Sighoko Fossi - Discours politiques.
Discours politiques
39,75 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter