Vacances de Pâques et autres chroniques - Poche

Note moyenne 
Marcel Proust - Vacances de Pâques et autres chroniques.
"J'avais eu le soupçon l'an passé que le jour de Pâques n'était pas différent des autres, qu'il ne savait pas qu'on l'appelât Pâques, et dans le... Lire la suite
2,00 € Neuf
Précommande en ligne
Livré chez vous à partir du 7 novembre
Précommande en librairie

Résumé

"J'avais eu le soupçon l'an passé que le jour de Pâques n'était pas différent des autres, qu'il ne savait pas qu'on l'appelât Pâques, et dans le vent qui soufflait, j'avais cru reconnaître une douceur que j'avais déjà sentie, la matière immuable, l'humidité familière, l'ignorante fluidité des anciens jours. Mais je ne pouvais empêcher les souvenirs des projets que j'avais faits l'autre année de donner à la semaine de Pâques quelque chose de florentin, à Florence quelque chose de pascal."

Caractéristiques

  • Date de parution
    07/11/2019
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-286636-4
  • EAN
    9782072866364
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    96 pages
  • Poids
    0.001 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,8 cm × 0,0 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Dans ces six articles de jeunesse, se croisent – des premières aubépines du printemps aux jeux d'enfants sur les Champs-Elysées –, quelques-uns des grands motifs de l'oeuvre proustienne.

À propos de l'auteur

Marcel Proust

Biographie de Marcel Proust

Marcel Proust naît le 10 juillet 1871 à Paris dans une famille intellectuelle. De santé fragile, il est un lecteur précoce et un élève brillant. La fin de ses études secondaires, en 1889, s'accompagne du début de sa vie mondaine : étudiant en lettres, droit et sciences politiques, il fréquente les salons du faubourg Saint- Germain. Fondateur du Banquet, il écrit pour diverses autres revues chroniques, poèmes et textes brefs, qui constitueront, en 1896, le recueil Les Plaisirs et les Jours.
A partir de 1899, délaissant la rédaction de son premier roman, Jean Santeuil, il traduit et préface l'oeuvre de John Ruskin et compose notamment, rédacteur pour Le Figaro, nombre de pastiches. La mort de sa mère, avec laquelle il entretenait une relation fusionnelle, en 1905, le marque profondément. De santé toujours fragile, il s'isole. Du côté de chez Swann, premier volume d' A la recherche du temps perdu, paraît en 1913.
Pendant la guerre, réformé, il consacre la grande majorité de son temps à l'écriture. En 1919, il reçoit le prix Goncourt pour A l'ombre des jeunes filles en fleurs. Souffrant d'une pneumonie, l'écrivain meurt trois ans plus tard, le 18 novembre 1922. Les tomes suivants de la Recherche sont parus entre 1920 et 1927.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
2,00 €