La logique du désordre - Relire la sociologie de Michel Dobry

Michel Dobry

(Postfacier)

,

Collectif

Note moyenne 
De quoi sont faits les processus de crise politique et comment en rendre raison ? Ces questions sont au coeur du maître-ouvrage de Michel Dobry, Sociologie... Lire la suite
25,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 24 juillet et le 26 juillet
En librairie

Résumé

De quoi sont faits les processus de crise politique et comment en rendre raison ? Ces questions sont au coeur du maître-ouvrage de Michel Dobry, Sociologie des crises politiques, publié en 1986 et plusieurs fois réédité. En rupture avec la manière dont les sciences sociales ont pensé la crise, la révolution ou ['événement, ses thèses ont et continuent d'irriguer les travaux de plusieurs générations de chercheurs qui travaillent sur des aires géographiques aussi diverses que l'Europe occidentale, l'espace post-soviétique, l'Afrique Sub-saharienne, le monde arabe et l'Amérique latine.
Par-delà la diversité des orientations théoriques et des domaines de spécialisation, les auteurs rassemblés dans ce volume engagent un dialogue critique avec la sociologie de Michel Dobry. Ils en interrogent, discutent ou prolongent des dimensions essentielles, notamment la façon dont elle appréhende l'action et l'acteur, l'historicité des processus politiques, les phénomènes révolutionnaires, les transitions à la démocratie ou encore les crises internationales.
Un texte final permet à Michel Dobry de répondre aux questions, commentaires ou objections formulés dans ces contributions.

Sommaire

  • L’ACTION ET L’ACTEUR DANS SOCIOLOGIE DES CRISES POLITIQUES
    • Structure dispositions, calculs, situations
    • Répétition et innovation
    • L’hypothèse de la régression vers les habitus et ses implications
  • CAUSALITE ET HISTORICITE DES PROCESSUS POLITIQUES
    • La logique des situations comme Nômos du présent
    • Les temporalités renversantes de la sociologie des crises politiques
    • De l’étiologie à l’historicité des crises
  • SOCIOLOGIE DES CRISES POLITIQUES ET ANALYSE DES RELATIONS INTERNATIONALES
    • Ce qui se joue à l’international
    • La gestion internationale routinière des crises
    • Légitimation et crise de légitimité en politique internationale

Caractéristiques

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Comment l'ordre politique se délite-t-il ? De quoi sont faites les crises ? Une relecture des thèses de Michel Dobry qui en montre toute l'actualité et une introduction indispensable à son maître-ouvrage "Sociologie des crises politiques".

À propos des auteurs

Myriam Aït-Aoudia est maître de conférences en science politique à Sciences Po Bordeaux et chercheure au Centre Emile-Durkheim (CNRS, Université deBordeaux) ; elle est l'auteure de L'Expérience démocratique en Algérie, 1988-1992 (Presses de sciences Po, 2015). Antoine Roger est professeur de science politique à Sciences Po Bordeaux, chercheur au Centre Emile-Durkheim et membre de l'Institut universitaire de France.
David Aùbrosetti est chargé de recherche au CNRS et membre du laboratoire Les Afriques dans le monde (LAM). Il dirige actuellement le Centre français des études éthiopiennes à Addis-Adeba. Son travail explore le secteur international en charge des opérations de paix en Afrique Subsaharienne. Yves Buchet De Neuilly est maître de conférences en science politique, directeur du master de science politique de l'Université Lille-2 et membre du Centre d'études et de recherches administratives, politiques et sociales (Ceraps).
Ses recherches en cours portent sur les actions internationales multidimensionnelles de gestion des crises. En poste à l'Institut de recherche interdisciplinaire en socio-économie de l'Université de Paris IX (en 2005) Jean-Philippe Heurtin est professeur de science politique à l'Institut d'études politiques de Strasbourg. Ses recherches actuelles portent sur la critique sociale ordinaire et la sociohistoire de l'Etat.
Il est membre du laboratoire SAGE de l'Université de Strasbourg et membre du comité de rédaction de la revue Politix. Sandrine Lefranc est chargée de recherche au CNRS, membre de l'Institut des sciences sociales du politique (Université Paris-Ouest Nanterre). Elle s'intéresse aux politiques de pacification et à leur circulation internationale. Cyril Lemieux est sociologue, chercheur au Laboratoire interdisciplinaire d'études sur les réflexivités (LIER) de l'Institut Marcel-Mauss et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).
Ses travaux portent sur la sociologie des médias et de l'espace public ainsi que sur la théorie sociologique. Lilian Mathieu est directeur de recherche au CNRS (Centre Max Weber, ENS de Lyon). Spécialiste de l'étude de la politique contestataire, il a notamment publié Comment lutter ? Sociologie et mouvements sociaux et codirigé le Dictionnaire des mouvements sociaux. Céline Thiriot est maître de conférences en science politique à Sciences PoBordeaux et directrice du laboratoire Les Afriques dans le monde (LAM).
Elle travaille en politique comparée sur les transitions politiques, la représentation et la participation politique, au travers des élections et du rôle de certains acteurs (notamment religieux). Danny Trom est chargé de recherche au CNRS, membre du Laboratoire interdisciplinaire de recherche sur les réflexivités (LIER) et de l'équipe de l'Institut Marcel-Mauss (EHESS), actuellement rattaché au Centre de recherche français à Jérusalem (CRFJ).
Professeur de science politique

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
25,00 €