L'été 80 à Oléron

Note moyenne 
Philippe Boutin - L'été 80 à Oléron.
«Je n'étais pas encore installé à mon volant que ce que je redoutais arriva. Des larmes inondèrent ses jolis yeux noisette. Son maquillage, léger,... Lire la suite
15,50 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 26 septembre et le 30 septembre
En librairie

Résumé

«Je n'étais pas encore installé à mon volant que ce que je redoutais arriva. Des larmes inondèrent ses jolis yeux noisette. Son maquillage, léger, lui coula rapidement sur les joues. Elle était triste. Inconsolable. Pleurant à chaudes larmes. Me suppliant de rester. Puis, comme si elle se résignait, elle sortit de sa poche deux de ses plus belles photos, ainsi qu'un joli collier, finement ciselé. Le collier de son baptême.
Elle m'en fit cadeau, refusant encore de me laisser partir, me disant que j'allais l'oublier... A grand renfort de promesses, lui jurant que jamais je ne l'oublierais, lui promettant encore que dans quelques jours je serais de retour. Et tandis qu'elle pleurait, secoué par de gros sanglots, à mon tour, je sortis un papier de la boîte à gants, sur lequel j'inscris mon adresse ainsi que mon numéro de téléphone.» «A chaque être, correspond une forme d'amour spécifique ; son bonheur est de la rencontrer», disait Jean Simard.
L'histoire que nous raconte Philippe Boutin, la sienne, nous prouve qu'il avait raison. Enfant, dans un univers ou ceux qui n'osent pas se rebeller sont condamnés, il se retranche dans la musique et l'amitié. Un déménagement et c'est son monde qui s'écroule. L'été 1980 s'annonce mal et pourtant, l'apparition d'une jolie blonde en corsaire en fera son plus beau souvenir. Puis le quotidien laisse retomber, un temps, son voile terne sur cet été.
Pendant trente ans, Philippe Boutin se consacre à son travail, ses enfants, souvent assailli par ses souvenirs de jeunesse. Un en particulier. Celui de cette fille qu'il a laissée en pleurs devant chez ses parents. Mais le destin est espiègle ; il aime à nous surprendre. Un jour, après avoir inscrit le nom de cette fille sur un site de retrouvailles, un message de cinq mots lui revient : «Vacances.
Oléron. Bar. Vitrine. R5.» C'était elle. On ne vous dira pas comment l'histoire finit, se serait trop simple. A vous de lire cet ouvrage, qui vous rappellera sans doute la tendresse de vos amours adolescentes...

Caractéristiques

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

L'été 80 à Oléron est également présent dans les rayons

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
15,50 €