Histoire économique du cinéma français - Production et financement (1940-1959)

Note moyenne 
Le cinéma s'inscrit dans une économie de prototype où l'incertitude est la règle. Tout projet de film est un pari aventureux, et la question de son... Lire la suite
30,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Le cinéma s'inscrit dans une économie de prototype où l'incertitude est la règle. Tout projet de film est un pari aventureux, et la question de son financement n'a cessé d'être l'objet d'interminables controverses. En France, te système de régulation des activités cinématographiques et audiovisuelles est devenu un modèle de référence, mais les mutations contemporaines obligent à réexaminer sa pertinence et à préparer ses évolutions. Dans une telle perspective, il peut être utile de faire retour sur ses origines en analysant les conditions de mise en place de la politique d'intervention de l'État dans le secteur cinématographique au début des années quarante. C'est en effet sous Vichy, dans le cadre d'une politique dirigiste, que ce secteur a été profondément réorganisé, au travers d'institutions et de cadres réglementaires qui perdureront dans leurs grandes, lignes jusqu'à nos jours. Pour relancer la production cinématographique et assurer sa pérennité, une politique industrielle est engagée, marquée par le corporatisme, l'instauration de mécanismes financiers inédits et l'avènement d'un système qui donne à l'Etat un rôle prééminent. Ce livre contribue à penser les origines, l'émergence et l'évolution des politiques publiques en faveur de la production cinématographique française, l'analyse étant concentrée sur l'histoire institutionnelle du Crédit National, établissement financier qui a joué un rôle crucial et méconnu dans ce domaine. Pour comprendre l'installation et le fonctionnement sur deux décennies du système d'avances à la production, l'étude se fonde largement sur les archives du Crédit National, en particulier les dossiers des films qui lui ont été soumis, tels les Visiteurs du soir, Jeux interdits ou le Salaire de la peur. Cette approche conduit à s'intéresser au comportement et aux interactions des protagonistes, notamment tes producteurs, les réalisateurs, les institutions financières et tes administrations. En étudiant la généalogie des politiques publiques françaises dans ce secteur devenu emblématique des enjeux de la régulation, on peut sans doute en saisir mieux la logique, le sens et le devenir, par-delà les débats manichéens qui opposent habituellement les tenants de l'intervention et les hérauts du libre marché.

Caractéristiques

  • Date de parution
    22/04/2004
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-271-06224-1
  • EAN
    9782271062246
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    345 pages
  • Poids
    0.63 Kg
  • Dimensions
    17,1 cm × 24,0 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Laurent Creton

Cet ouvrage est le fruit d'un travail de recherche réalisé sous la direction de Laurent Creton, professeur à l'université de Paris III, avec les contributions de Frédérique Berthet, maître de conférence à l'université de Bordeaux III, Jean Pierre Bertin-Maghit, professeur à l'université de Bordeaux III, et François Garçon, maître de conférences à l'université de Paris I.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés