Crime et utopie - Une nouvelle enquête sur le nazisme

Note moyenne 
La thèse est audacieuse : le nazisme était un projet utopique au sens fort du terme. Elle est audacieuse parce nous avons tendance à exonérer l'utopie... Lire la suite
23,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 30 janvier et le 3 février
En librairie

Résumé

La thèse est audacieuse : le nazisme était un projet utopique au sens fort du terme. Elle est audacieuse parce nous avons tendance à exonérer l'utopie pour n'en conserver que la dimension émancipatrice, en minorant les dérives, les erreurs, les meurtres qu'elle a aussi produits. A présent, mettons face à face la rhétorique nazie et les caractéristiques fondamentales de l'utopie : refaire l'homme par l'éducation, le travail et le sport ; bâtir une cité réconciliée, unie et heureuse, tenter de la rendre éternelle...
Point par point, Frédéric Rouvillois démontre un emboîtement presque parfait - et mortifère. La volonté nazie de refaçonner le monde avait beau être délirante, elle était strictement réglée et se voulait rationnelle. L'idéologie national-socialiste était paranoïaque, théoriquement indigente, c'est vrai, mais elle aussi promettait l'épanouissement d'un peuple élu. Sinon, comment expliquer l'engouement des Allemands pour un projet aussi monstrueux ? Envisager le nazisme sous l'angle de l'utopie permet deux choses.
De souligner le parallèle avec l'autre totalitarisme du XXe siècle, le communisme : il n'y a pas d'utopie innocente. De comprendre le "judéocide", massacre conçu et organisé comme la condition et l'une des finalités de cette utopie criminelle. Le premier rapprochement est admis par beaucoup. Le second est plus inédit, mais l'idée de l'utopie comme intrinsèquement porteuse de génocide s'impose à nous à la lecture de cet essai.

Caractéristiques

  • Date de parution
    19/02/2014
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-08-127080-0
  • EAN
    9782081270800
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    357 pages
  • Poids
    0.443 Kg
  • Dimensions
    15,4 cm × 24,1 cm × 2,4 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Frédéric Rouvillois

Auteur de L'Invention du progrès ; Aux origines de la pensée totalitaire (rééd CNRS éditions, 2010), Frédéric Rouvillois est professeur de droit public à l'université Paris-Descartes. Chez Flammarion, il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont L'Utopie (GF-Corpus, 1998), et plus récemment Le Collectionneur d'impostures (2010) et Une histoire des best-sellers (2011, traduit en quatre langues).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
23,00 €