Mise(s) en scène de la répétition - Bergman, Dreyer, Ibsen, Strindberg

Olivier Cauly

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/03/2012
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
12,75 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Dans sa provenance kierkegaardienne, la répétition n'est pas un concept de la pensée pure. L'esthétique de la répétition n'a cessé d'inspirer le théâtre (Ibsen, Strindberg), mais aussi le cinéma dans sa continuité et sa rupture avec le théâtre (Dreyer), comme dans sa volonté de pleine assomption de l'imaginaire renaissant à lui-même (Bergman). La répétition n'est pas seulement un principe spirituel au plan éthique, mais ce qui au plan esthétique affecte l'art dans sa forme même.
  • LA REPETITION ET SA MISE EN SCENE
  • LA MISE EN SCENE PREMIERE : KIERKEGAARD
  • LE MOT DE LA REPETITION : "ORDET" (THEATRE ET CINEMA DE LA REPETITION, KAJ MUNK ET CARI DREYER)
  • FIGURES IBSENIENNES DE LA REPETITION
  • INTERMEZZO : QUELQUES VARIATIONS DIALECTIQUES SUR L'AMOUR
  • ART ET REPETITION
  • LES DEUX FORMES DE LA REPETITION CHEZ STRINDBERG
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 174
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie d'Olivier Cauly

Olivier Cauly a suivi des études conjointes de philosophie et de langues et civilisations germaniques et scandinaves. Il est actuellement professeur de philosophie en lycée à Paris.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Olivier Cauly - Mise(s) en scène de la répétition - Bergman, Dreyer, Ibsen, Strindberg.
Mise(s) en scène de la répétition. Bergman, ...
12,75 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter