Le monde byzantin - Tome 3, Byzance et ses voisins (1204-1453)

Cécile Morrisson, Angeliki Laiou

Collectif

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Presses Universitaires de France

  • Paru le : 17/09/2015
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
27,99 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
1204 : prise de Constantinople par les Croisés ; 1453, par les Turcs. Entre ces deux grandes dates, le troisième et dernier volume du Monde byzantin retrace le crépuscule de l'Empire grec, de son poste avancé, Trébizonde, et de ses voisins serbes, bulgares ainsi que des « Latins » installés sur son territoire à la suite de la IVe croisade. Cette histoire d'un espace fragmenté est étudiée ici dans toutes ses composantes, y compris turque.
On y voit l'ancienne grande puissance du XIIe siècle, désormais simple État grec, perdre ses territoires d'Anatolie, puis de Grèce du Nord et devenir, dès 1373, vassale du sultan ottoman. Réduite à Constantinople et au Péloponnèse, sa survie dépendant du bon vouloir turc ou du soutien intéressé de Gênes et de Venise plus que de rares croisades souvent avortées. L'Union des Églises grecque et latine à Lyon (1274) puis à Florence (1439), conclue par les empereurs dans l'espoir de sauver Byzance, fut refusée par la plupart des orthodoxes et n'eut aucun effet.
L'autorité du patriarche l'emporta définitivement sur celle de l'empereur. Mais cet appauvrissement de l'État - accentué par la Peste noire et la récession du XIVe siècle avec son cortège de conflits sociaux - contraste avec la prospérité de certains. Car, paradoxalement, Byzance participe au développement économique, artistique et culturel de l'Occident. Elle le précède même : ses techniques (soie, verre) y sont transférées, ses intellectuels redécouvrent et transmettent aux humanistes l'héritage grec et ses artistes influencent la peinture italienne du Trecento.
Le traumatisme de la IVe croisade empêcha toutefois une quelconque fusion. L'identité byzantine perdit son universalisme pour se réduire à deux traits : l'hellénisme et l'orthodoxie - qui permirent au grec de survivre.
  • Date de parution : 17/09/2015
  • Editeur : Presses Universitaires de France
  • ISBN : 978-2-13-073738-4
  • EAN : 9782130737384
  • Format : E-Book multi-format
  • Nb. de pages : 564 pages
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages : 564
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection
Ce premier volume est consacré à la période fondatrice, de l'inauguration de la capitale de Constantin sur le site de l'antique Byzance en 330 aux débuts de la conquête arabe au milieu du VIIe siècle qui détermine les limites territoriales réduites de l'empire mésobyzantin. Depuis 30 ans les perspectives et données ont été bouleversées par les nombreuses découvertes archéologiques et épigraphiques.
Ce volume leur accorde la place nécessaire en particulier pour ce qui concerne l'économie et la vie des provinces.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Le monde byzantin - Tome 3, Byzance et ses voisins (1204-1453) est également présent dans les rayons

Cécile Morrisson et Angeliki Laiou - Le monde byzantin - Tome 3, Byzance et ses voisins (1204-1453).
Le monde byzantin. Tome 3, Byzance et...
27,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter