La notion d'utilité sociale au défi de son identité dans l'évaluation des politiques publiques

Claudine Offredi, Françoise Ravoux, Collectif

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/06/2010
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
19,50 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

  • E-book À partir de 19,50 €
    • ePub 19,50 €
Votre note
Dans cet ouvrage collectif, les auteurs abordent le fait que la démonstration du bienfondé d'une activité ou d'un dispositif ne se satisfait pas de la seule comptabilisation des activités en termes d'efficacité, d'efficience et de cohérence. La preuve doit être faite que les actions conduites rendent compte d'une " plus-value sociale ". L'utilité sociale est qualifiée de différents points de vue : notion historiquement située, transdisciplinaire, renvoyant à des catégories d'usage peu stabilisées du point de vue scientifique et empirique et ontologiquement liée à la question des parties prenantes.
Elle renvoie à un champ de valeurs qui sous-tend les projets d'établissement, les programmes, dispositifs et actions. Parmi ces valeurs, la solidarité, le bien-être individuel et social, le lien social, les biens publics ou biens collectifs, le bien commun, les biens de l'humanité, la cohésion sociale et la reconnaissance, doivent être contextualisés et redéfinis en permanence. On peut s'étonner qu'une association professionnelle comme la Société Française d'Evaluation organisée autour d'un objet souvent perçu comme technocratique, à savoir l'évaluation des politiques publiques, puisse s'intéresser à l'utilité sociale de ces dites politiques ou actions publiques.
Il est vrai que l'utilité sociale ne constitue pas un critère habituellement mobilisé par les évaluateurs : ils préfèrent parler de mesure d'impact ou d'efficacité, d'intérêt général ou d'utilité collective. Le registre de l'utilité sociale est envisagé ici comme une dimension évaluative des politiques publiques.
  • DES BALISES POUR CHEMINER DANS LA CONSTRUCTION DE LA NOTION D'UTILITE SOCIALE
    • L'histoire du groupe national de la SFE " Evaluation et utilité sociale" ou la constitution d'une posture évaluative
    • Itinéraire d'un questionnement de la notion d'utilité sociale en matière d'évaluation des politiques publiques
    • Utilité sociale et nouvelle conception de la gouvernance
  • L'UTILITE SOCIALE OU LA PLUS VALUE EN TERMES DE TRANSFORMATION SOCIALE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES
    • Quels enseignements tirer de l'évaluation de l'utilité sociale dans le secteur de l'économie sociale et solidaire ?
    • La politique familiale d'une Caisse d'Allocations Familiales à l'épreuve de sa performance et de son utilité sociale
    • Comment évaluer la culture autrement ?
  • L'UTILITE SOCIALE : UN UNIVERS DE VALEURS, COMMUN A PLUSIEURS CHAMPS DE POLITIQUES PUBLIQUES
    • La notion d'utilité sociale en économie : une application à la question "des parties prenantes" dans le champ du développement durable
    • La dimension citoyenne dans l'approche de l'utilité sociale d'une politique de santé
    • Mesurer la richesse des territoires, une démarche d'observation sociale de l'agglomération grenobloise
  • L'UTILITE SOCIALE COMME REGISTRE D'EVALUATION
    • Usages de la notion d'utilité sociale : un retour sur les théories de la valeur et le concept d'utilité chez les économistes
    • Comment valoriser la prise en compte du qualitatif et de l'utile dans l'évaluation des politiques publiques et des pratiques d'intervention ?
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 272
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé
Claudine Offredi est ingénieur-docteur habilitée à diriger les recherches en économie à l'Université Pierre-Mendès-France à Grenoble. Spécialiste de l'évaluation des interventions publiques sociales, elle dirige le master portant sur le " Management des politiques sociales et sanitaires " et co-anime depuis 10 ans le groupe national de la Société Française d'Evaluation qui porte sur " Utilité sociale et évaluation ".
Françoise Ravoux est secrétaire exécutive de la Société Française d'Evaluation et co-animatrice du groupe national " Utilité sociale et Evaluation ". Issue du champ des sciences sociales, conseillère socio-éducative et conseillère technique en travail social et en action sociale elle a créé et animé, jusqu'à ces dernières années, le service " Evaluation des politiques sociales et médico-sociales " au sein du Conseil Général du Var.
Elle exerce aujourd'hui des missions de formation dans le champ de l'évaluation des politiques sociales.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

La notion d'utilité sociale au défi de son identité dans l'évaluation des politiques publiques est également présent dans les rayons

Claudine Offredi et Françoise Ravoux - La notion d'utilité sociale au défi de son identité dans l'évaluation des politiques publiques.
La notion d'utilité sociale au défi de son...
19,50 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter