LA DERIVE DES MODERES. La Fédération républicaine du Rhône sous la 3ème République

Mathias Bernard

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/01/1998
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
23,99 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Dans une vie politique française contemporaine marquée par la violence de l'affrontement bipolaire entre droites et gauches, les modérés ont toujours éprouvé des difficultés pour affirmer leur identité. La modération ne peut tenir lieu de doctrine qui, à la manière du socialisme ou de la démocratie chrétienne, fonderait une véritable famille politique. La diversité idéologique caractérise un groupe dont on cerne parfois mal les contours.
Elle explique aussi des incertitudes stratégiques. Ces hommes du "Juste milieu" oscillent souvent entre l'ancrage à droite et l'alliance avec la gauche modérée, entre culture d'opposition et aspirations gouvernementales. Sous la IIIe République, ces contradictions apparaissent avec netteté au sein du principal parti de la droite modérée : la Fédération républicaine. Fondé en 1903, ce parti revendique l'héritage des fondateurs de la République et met en avant un idéal "progressiste".
Pourtant, au lendemain de la Grande guerre, il dérive peu à peu vers une droite intransigeante et défend des positions traditionalistes, qui faciliteront l'adhésion d'une partie de ses membres à l'idéologie du régime de Vichy. Menée à l'échelle du département du Rhône, cette étude cherche à comprendre les origines et les modalités de cette dérive. L'histoire intérieure de la Fédération républicaine du Rhône met en évidence les rapports de force qui opposent élus, dirigeants et militants, et conduisent à l'évolution significative du discours et des pratiques politiques des modérés.
Les relations très étroites entre l'appareil départemental et les instances nationales du parti permettent de donner au cas du Rhône une valeur exemplaire.
  • UNE GENESE DIFFICILE 1871-1906
    • Des origines diverses
    • Une première expérience : l'alliance progressiste des années 1890
    • Naissance d'un parti de combat (1900-1906)
  • UNE CROISSANCE PARADOXALE (1906-1924)
    • Fédération ou parti ? Le problème des structures
    • Concorde ou combat ? La France dans les batailles politiques
    • Opposition ou gouvernement ? Une tactique mal définie
  • UNE RADICALISATION CONTESTEE (1924-1940)
    • La modernisation du parti
    • Un fort ancrage à droite
    • Des contestations impuissantes
  • Date de parution : 01/01/1998
  • Editeur : L'Harmattan
  • Collection : Carnot
  • ISBN : 2-296-37631-2
  • EAN : 9782296376311
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 432 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 432
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie de Mathias Bernard

Ancien élève de l'Ecole normale supérieure, Mathias BERNARD est maître de conférences à l'Université Blaise-Pascal (Clermont-Ferrand-II). Ses recherches portent sur la droite modérée et le recrutement du personnel politique sous la IIIe République et, plus largement, sur les mutations politiques et culturelles de la France au XXe siècle.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

LA DERIVE DES MODERES. La Fédération républicaine du Rhône sous la 3ème République est également présent dans les rayons

Mathias Bernard - .
LA DERIVE DES MODERES. La Fédération républicaine du...
23,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter