EUTHANASIE ET POUVOIR MEDICAL. Vivre librement sa mort

André Monjardet

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/06/1999
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
16,99 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
André Monjardet est sociologue et diplômé de l'Ecole Nationale de la Santé publique. Il a dirigé plusieurs établissements médico-sociaux et se consacre actuellement à des travaux de réflexion et d'analyse concernant des questions de société. La façon dont les sociétés ont traité leurs morts a toujours constitué l'un des critères premier du niveau de leur civilisation. La façon dont la société française traite aujourd'hui ses mourants est scandaleuse.
La France est l'un des derniers pays occidentaux à refuser tout débat sur l'euthanasie. Ce terme qui veut pourtant dire, " la bonne ou belle mort ", doit être " banni ", selon l'actuel secrétaire d'État à la Santé, Bernard Kouchner. Pour Bernard Debré, médecin réputé et homme politique, admettre légalement l'euthanasie serait " la pire des déviances ". La question euthanasique met pourtant en évidence les interrogations et les inquiétudes de l'homme occidental face à la mort médicalisée à laquelle le pouvoir médical l'oblige à s'affronter.
Mais de quoi parlons-nous ? De ces euthanasies honteusement et clandestinement " administrées " quotidiennement dans les hôpitaux de notre pays, à l'insu des patients ? Ou du " droit de mourir " que revendiquent légitimement certains Français qui désirent ne pas terminer leurs jours dans un état de déchéance intolérable pour eux et pour leurs proches, dans des souffrances insupportables ou dans un état de démence sénile ? Il reste à nos concitoyens, favorables à plus de 80 % à l'" aide à mourir ", pour eux et pour leurs proches, à conquérir le droit d'être informés de leur état et la liberté de choisir leur mort.
En l'absence de toute " médecine de fin de vie " institutionnalisée au sein même de l'hôpital (" soins palliatifs "), les médecins ont pris l'habitude de décider unilatéralement la façon dont chacun d'entre nous doit mourir : soit au terme d'un acharnement thérapeutique inhumain, soit par la mise en œuvre d'une euthanasie camouflée et illégale. Aider, à sa demande, une personne à mourir, ne doit plus être considéré comme un meurtre.
Il est donc nécessaire de changer la loi. Choisir SA mort ne relève pas de la médecine mais d'une exigence éthique personnelle. Le droit de mourir ressort de l'élémentaire liberté de la personne humaine, fondement premier du Droit. Il concerne tous et chacun d'entre nous. La France échapperait-elle à ce débat ?
    • Les opinions en présence
    • Euthanasie subie
    • Euthanasie voulue
    • Suicide assisté ? Euthanasie et idéologie
    • Les soins palliatifs
    • Mourir chez soi
    • L'euthanasie à l'étranger.
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 250
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
André Monjardet - .
EUTHANASIE ET POUVOIR MEDICAL. Vivre librement sa mort
16,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter