Essais sur les facultés intellectuelles de l'homme

Thomas Reid

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/07/2007
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
28,50 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Comme Hume, le philosophe écossais Thomas Reid (1710-1796) pense que la connaissance des facultés de l'âme jette de grandes clartés sur plusieurs autres branches de la connaissance car toutes les sciences' touchent par quelque bout à la nature humaine. Les facultés de l'esprit sont les instruments nécessaires de toutes nos recherches, et mieux nous comprenons leur nature et leur portée, plus il nous est facile de les employer avec succès.
Dans son livre intitulé Essais sur les facultés intellectuelles de l'homme publié en 1785, Reid aborde l'étude de l'entendement qui contient les facultés par lesquelles on perçoit, conçoit, se rappelle, compare, analyse, juge et raisonne. Dans cet écrit, fidèle à sa philosophie du sens commun, il apporte des vues novatrices sur de nombreux sujets en particulier sur la question de la perception et de la mémoire.
Pour Reid, les philosophes sont tombés dans de graves erreurs pour avoir confondu la sensation avec la perception qui lui est constamment associée. La sensation considérée en elle-même ne suppose ni la conception d'un objet extérieur, ni la persuasion qu'il existe ; elle ne suppose rien de plus qu'un être sentant affecté d'une certaine manière. La perception au contraire suppose à la fois la conception et la conviction de l'existence d'un objet extérieur, de quelque chose qui n'est ni l'esprit qui perçoit ni l'acte de cet esprit.
Deux choses aussi différentes que la sensation et la perception doivent être distinguées bien qu'on les associe constamment. C'est par la mémoire que nous avons la connaissance immédiate des choses passées. La mémoire a nécessairement un objet. En cela elle ressemble à la perception et diffère de la sensation qui n'a pas d'autre objet qu'elle-même. La mémoire est toujours accompagnée de la croyance à l'existence passée de la chose rappelée.
Nous ne pouvons nous souvenir que des choses que nous avons perçues ou connues auparavant. La mémoire ne fait pas connaissance avec les objets ; elle renouvelle seulement celle que nous avions faite ; le souvenir d'un événement passé est nécessairement accompagné de la conviction que nous existions lors de cet événement. Ce livre, publié en 1785, s'adresse aux philosophes, aux psychologues et aux historiens intéressés à la redécouverte de la philosophie et de la psychologie écossaises du XVIIIe siècle.
    • Prolégomènes
    • Des Facultés que nous devons à nos sens
    • De la mémoire
    • De la Conception
    • De l'Abstraction
    • Du Jugement
    • Du Raisonnement
    • Du Goût
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 490
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Thomas Reid - Essais sur les facultés intellectuelles de l'homme.
Essais sur les facultés intellectuelles de l'homme
28,50 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter