Ruptures scolaires - L'école à l'épreuve de la question sociale

Note moyenne 
Si, dans les années 1970-1980, " l'échec scolaire " était au centre des discours sur l'école dans les quartiers populaires, les questions de " violences... Lire la suite
25,50 € Neuf
Définitivement indisponible
En librairie

Résumé

Si, dans les années 1970-1980, " l'échec scolaire " était au centre des discours sur l'école dans les quartiers populaires, les questions de " violences scolaires " ou de " déscolarisation " dominent la scène à partir des années 1990, surtout à propos du collège présenté comme le " segment " où se concentrent les difficultés de l'école. Une attention nouvelle est ainsi portée aux processus de ruptures scolaires qui touchent d'abord des collégiens issus de milieux populaires. Dans ce livre, les auteurs reconstruisent les parcours de ruptures scolaires de ces collégiens et analysent tour à tour l'effet de plusieurs dimensions : la précarité et les ruptures familiales ; les difficultés scolaires où se nouent apprentissage scolaire, conflits avec les enseignants, sanctions de l'institution ; la sociabilité juvénile qui oscille entre l'isolement et l'attraction du groupe de pairs. Refusant la vaine quête d'une cause unique, ils insistent sur l'articulation entre ces différentes dimensions et montrent l'enchaînement des processus au sein de plusieurs parcours de collégiens. S'appuyant sur une enquête intensive de deux ans, ce livre aborde des questions qui taraudent en profondeur l'école et alimentent le débat sur le " collège unique ". Il apporte aussi des connaissances fines sur la dégradation des conditions d'existence d'une fraction des familles populaires et sur ses effets en termes de scolarisation et de socialisation. Il s'adresse à tous ceux qui sont concernés par les questions scolaires et sociales ainsi qu'aux étudiants et chercheurs en sciences sociales et en sciences de l'éducation.

Sommaire

    • Des familles minées par la question sociale
    • Des apprentissages scolaires au cœur des ruptures scolaires
    • Des difficultés scolaires aux comportements " a-scolaires "
    • Un parcours de relégation dans l'institution scolaire
    • Entre scolarisation et sociabilité juvénile

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/09/2005
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-13-054787-7
  • EAN
    9782130547877
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    318 pages
  • Poids
    0.44 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 22,0 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Mathias Millet est maître de conférences en sociologie à l'IUFM de Poitiers et membre du Groupe de recherche sur la socialisation (CNRS/Université Lyon-II/ENS-LHS). Il a publié Les étudiants et le travail universitaire, PUL, 2003. Daniel Thin est maître de conférences en sociologie à l'Université Lyon-II et membre du Groupe de recherche sur la socialisation (CNRS/Université Lyon-II/ENS-LHS). Il a publié Quartiers populaires. L'école et les familles, PUL, 1998.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK