Poitiers, 19 septembre 1356

Note moyenne 
Ce 19 septembre 1356, aux environs de Poitiers, les 12 000 Français du roi Jean II le Bon affrontent 8 000 Anglo-Gaxons sous les ordres du prince de... Lire la suite
19,90 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 25 janvier et le 29 janvier
En librairie

Résumé

Ce 19 septembre 1356, aux environs de Poitiers, les 12 000 Français du roi Jean II le Bon affrontent 8 000 Anglo-Gaxons sous les ordres du prince de Galles, fils d'Edouard III d'Angleterre, surnommé le "Prince Noir". S'en suivent cinq heures de mêlée furieuse et de charges folles des chevaliers français qui sont décimés par les archers anglais et contraints à une fuite éperdue. Surtout, véritable désastre, le roi de France est fait prisonnier.
Au soir de la bataille, près de la moitié de l'armée française a été anéantie : 2 500 hommes ont été tués, 3 000 ont été faits prisonniers. Vainqueurs, les Anglais ont à déplorer des pertes bien moindres. Dix ans après Crécy (1346), qui a révélé la terrible efficacité des archers anglais, Poitiers, c'est déjà la routine de la défaite. Pourtant, la bataille de Poitiers est plus qu'une simple péripétie de la guerre de Cent Ans, cet interminable conflit ouvert en 1337 et qui va durer jusqu'en 1453.
Elle vient conclure une course poursuite haletante d'un mois entre le roi de France et le Prince Noir en août-septembre 1356. Elle marque aussi un tournant dans la guerre de Cent Ans. A la suite de la capture de Jean le Bon, le royaume se trouve dirigé par le dauphin, tout juste âgé de dix-huit ans. Le pays est alors déchiré entre les ambitions du roi de Navarre Charles le Mauvais et la démagogie d'Etienne Marcel, le prévôt des marchands, écrasé d'impôts pour acquitter le montant de la gigantesque rançon exigée par les Anglais et confronté à une terrible jacquerie.
Ultime conséquence de la bataille de Poitiers : le traité de Brétigny en 1360 ampute le pays du quart de son territoire.

Sommaire

  • LES ARMEES, LA STRATEGIE ET LA TACTIQUE VERS 1350
  • ORIGINES ET ENJEUX DE L'AFFRONTEMENT : LE CONTEXTE POLITIQUE ET MILITAIRE (1337-1356)
  • LA CRISE DE 1356
  • DE BORDEAUX A POITIERS : LA CHEVAUCHEE DU PRINCE NOIR (AOUT-SEPTEMBRE 1356)
  • UNE "TRES CRUELLE, TRES FIERE, TRES MERVEILLEUSE ET PERILLEUSE BATAILLE" (19 SEPTEMBRE 1356)
  • BILAN, ANALYSES ET LEÇONS DE POITIERS
  • LES CONSEQUENCES D'UNE DEFAITE : DE POITIERS A BRETIGNY (1356-1360)

Caractéristiques

  • Date de parution
    13/02/2014
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    979-10-210-0161-9
  • EAN
    9791021001619
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    235 pages
  • Poids
    0.314 Kg
  • Dimensions
    14,5 cm × 21,5 cm × 1,8 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Georges Minois

Georges Minois, agrégé et docteur en histoire, est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages dont les biographies de Bossuet, Charles VII et Charlemagne, ainsi qu'une histoire remarquée de La Guerre de Cent Ans.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
19,90 €