Le siècle des possibles (1814-1914)

Note moyenne 
Le siècle présenté dans l'ouvrage, de la fin des guerres napoléoniennes à la Première Guerre mondiale, est jalonné de restaurations, révolutions,... Lire la suite
14,00 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 25 octobre
En librairie

Résumé

Le siècle présenté dans l'ouvrage, de la fin des guerres napoléoniennes à la Première Guerre mondiale, est jalonné de restaurations, révolutions, insurrections et coups d'Etat, alimentant le spectre d'une éternelle guerre civile franco-française. Il se conclut par l'enracinement du modèle républicain libéral, occultant la diversité des expériences et des imaginaires du futur. L'ouvrage, appuyé sur des travaux récents, s'efforce de restituer l'effervescence de ces possibles, pris entre nostalgie du passé, transmission de la Grande Révolution, compromis napoléonien, invention de l'utopie, aspiration à la démocratie sociale et à la vraie souveraineté du peuple.
Il donne à voir un siècle d'intense politisation, par le suffrage mais aussi la sociabilité, les rites protestataires, voire la violence révolutionnaire. Il montre l'extrême fermentation d'une société aspirant à la mobilité, travaillée par l'émergence du paupérisme et de la "question sociale" et les réponses contradictoires qui leur sont opposées. Ces tensions et cet apprentissage politiques sont aussi liés à des mutations de grande envergure, très inégalement rythmées et partagées, mais qui forment l'arrière-plan de ce paysage : l'industrialisation et la modernisation technique, la croyance dans le progrès scientifique, l'unification du territoire, l'affirmation de l'Etat, la sécularisation partielle de la société, l'avènement progressif d'une culture de masse, la construction d'un empire.

Caractéristiques

  • Date de parution
    19/02/2014
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-13-061930-7
  • EAN
    9782130619307
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    240 pages
  • Poids
    0.246 Kg
  • Dimensions
    12,4 cm × 19,0 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Emmanuel Fureix

Emmanuel Fureix est maître de conférences à l'Université Paris-Est Créteil et membre de l'Institut universitaire de France. Il est spécialiste de l'histoire politique et culturelle de la France au XIXe siècle, auteur de La France des larmes : Deuils politiques à l'âge romantique, 1814-1871 (prix Châteaubriand 2009) et secrétaire de rédaction de la Revue d'histoire du XIXe siècle.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
14,00 €