ON N'EMPRUNTE QU'AUX RICHES. La valeur sociolinguistique et symbolique des emprunts (Broché)

  • Fides (Editions)

  • Paru le : 21/05/1999
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Quiconque observe avec la moindre attention la réaction des Français et des Québécois à l'emploi d'emprunts lexicaux à l'anglais ne peut qu'être... > Lire la suite
4,63 €
Neuf - Actuellement indisponible
  • ou
Votre note
Quiconque observe avec la moindre attention la réaction des Français et des Québécois à l'emploi d'emprunts lexicaux à l'anglais ne peut qu'être frappé par la divergence de leur comportement. Alors que les Français semblent utiliser des mots anglais sans retenue, les Québécois pour leur part se montrent très réticents, et sont même souvent indignés par l'apparente anglomanie des premiers. Quelles sont les raisons de ces attitudes si fortement contrastées ? Il faut les chercher dans la valeur symbolique et sociolinguistique que prennent les emprunts à l'anglais dans chacune des deux sociétés.
  • Date de parution : 21/05/1999
  • Editeur : Fides (Editions)
  • Collection : les grandes conferences
  • ISBN : 2-7621-2138-8
  • EAN : 9782762121384
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 40 pages
  • Poids : 0.06 Kg
  • Dimensions : 12,8 cm × 17,8 cm × 0,5 cm

Biographie de Chantal Bouchard

Chantal Bouchard est linguiste et professeur au département de langue et littérature françaises de l'Université McGill. Membre du Conseil de la langue française du Québec, elle a par ailleurs collaboré aux éditions critiques des œuvres d'Alain Grandbois et de Louis Hémon. Elle est l'auteur de La longue et le nombril (Fides, 1998).
Chantal Bouchard - .
ON N'EMPRUNTE QU'AUX RICHES. La valeur sociolinguistique et...
4,63 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK