Libertés et libéralismes - Formation et circulation des concepts

Note moyenne 
Ce livre part du constat qu'il n'y a pas de réflexion sur le libéralisme sans pensée de la liberté mais que toute pensée de la liberté ne saurait... Lire la suite
34,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 26 octobre et le 30 octobre
En librairie

Résumé

Ce livre part du constat qu'il n'y a pas de réflexion sur le libéralisme sans pensée de la liberté mais que toute pensée de la liberté ne saurait être incluse dans les différentes formes de libéralismes. Les deux mots qui se trouvent au départ de cette interrogation renvoient à des réalités empiriques ou conceptuelles et à des chronologies a priori différentes. Liberté renvoie à une problématique millénaire, existant depuis que les hommes réfléchissent sur les formes possibles du vivre ensemble.
Libéralisme se réfère davantage à un corps de doctrine qui trouve son origine dans une interprétation du rôle moteur de la liberté pour les échanges et les formes d'organisation de la société. Le pari de ce recueil d'études, transdisciplinaire par choix et par nécessité, est de confronter les deux notions dans leurs usages et leur histoire. Ce livre propose ainsi une cartographie plus fine de ces concepts que celles qui sont proposées par la littérature analytique (que ce soit la catégorisation duale d'Isaiah Berlin opposant liberté positive et liberté négative ou l'opposition désormais figée entre libéralisme et républicanisme).
L'un des résultats de l'entreprise est ainsi de fournir un principe d'explication de la diversité des libéralismes, que la littérature contemporaine s'emploie trop souvent à décrire, indépendamment des moments historiques de leur institutionnalisation.

Sommaire

  • LIBERTES
    • Dulcedo libertatis : liberté et histoire à Florence, XIVe-XVIe siècles
    • Hobbes, la peur et le lien social
    • Hume et la critique du républicanisme, Corruption et Constitution
  • DEMARCATIONS
    • Hegel et le libéralisme
    • Boris Nikolaevitch Tchitchérine, un libéral russe
    • Anarchisme et libéralisme, une démarcation
  • EXPERIENCES
    • De la liberté en terre autocratique, le moment décembriste (1801-1825)
    • Les réseaux libéraux et la construction de l'Etat solidariste : entre libéralisme social et conservatisme politique
    • Le libéralisme allemand dans l'entre-deux-guerres

Caractéristiques

  • Date de parution
    12/06/2012
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-84788-346-6
  • EAN
    9782847883466
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    451 pages
  • Poids
    0.66 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 23,0 cm × 2,8 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Jacques Guilhaumou est directeur de recherche en sciences du langage au CNRS (laboratoire Triangle, Ecole normale supérieure de Lyon). Ses domaines de recherche portent sur l'analyse de discours, l'histoire des concepts, l'histoire des femmes et l'histoire de la Révolution française. Derniers ouvrages parus : Matériaux philosophiques pour l'analyse de discours, J Guilhaumou et P Schepenséd. (Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, 2011) ; Discorso ed evento : Per una storia linguistica delle idee, introduction (I-XXIII) et traduction de Rachele Raus (Rome, Aracne, 2010) ; La puissance maternelle en Méditerranée.
Mythes et représentations, G Dermenjian, J Guilhaumou et M Lapied éd (Arles, Actes Sud, 2008). Jean-Louis Fournel, ancien élève de l'Ecole normale supérieure de Saint-Cloud, est professeur à l'université Paris 8 Vincennes/Saint-Denis (département d'études italiennes) et membre du laboratoire Triangle (Université de Lyon). Il a publié de nombreux articles sur l'histoire de la pensée politique italienne de l'Ancien Régime (avec une attention particulière à l'histoire du républicanisme, à l'histoire des guerres d'Italie et à la question de l'utopie) et sur l'histoire de la rhétorique (avec une focalisation sur les relations entre latin et langue vulgaire, sur les rapports entre oralité et écriture et sur la langue de la politique).
Sur ces mêmes sujets, il a notamment publié, en collaboration avec J-C Zancarini, La politique de l'expérience : Savonarole, Guicciardini et le républicanisme florentin (Alessandria, Edizioni dell'Orso, 2002) et La Grammaire de la république : Langages de la politique chef Francesco Guicciardini (1483-1540) (Genève, Droz, 2009). Toujours en collaboration avec J-C Zancarini, il a traduit, annoté et commenté le Prince de Machiavel (Paris, PUF, 2000), les textes les plus importants de Francesco Guicciardini (Histoire d'Italie, 2 VOL, Paris, Laffont, Bouquins, 1996 ; Ecrits politiques, Paris, PUF, 1997 ; Avertissements politiques [ricordi], Paris, Le Cerf, 1988) ainsi qu'une anthologie de textes politiques de Savonarole (Sermons.
Ecrits politiques et pièces du procès, Paris, Seuil, 1993). Jean-Pierre Potier est professeur à la faculté de sciences économiques et de gestion de l'université Lumière Lyon 2 et membre du laboratoire Triangle. Auteur de nombreux travaux sur l'histoire de la pensée économique du XIXe et du XXe siècle en France et en Italie, il a préparé l'édition scientifique de plusieurs volumes des Oeuvres économiques complètes de Léon Walras et de Jean-Baptiste Say (notamment le Cours complet d'économie politique pratique, 2009).
Parmi ses publications récentes, on notera la coordination d'un numéro spécial de la revue Oeconomica consacré à Walras et l'intervention publique (2011).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
34,00 €