Les figures du moi et la question du sujet depuis la Renaissance

Note moyenne 
A la fois historique et philosophique, cet ouvrage retrace l'émergence progressive d'une conception de la conscience : celle-ci se reconnaît peu à... Lire la suite
17,50 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

A la fois historique et philosophique, cet ouvrage retrace l'émergence progressive d'une conception de la conscience : celle-ci se reconnaît peu à peu et se construit comme un sujet actif et non pas simplement comme un moi passif. L'âge classique saura élaborer des doctrines de la conscience de soi et du sujet, mais ne saura que rarement (avec Spinoza) faire une place au Désir et fonder l'unité du sujet et du moi. C'est à la philosophie existentielle et phénoménologique qu'il appartiendra de décrire l'existence individuelle comme un travail de la conscience sur elle-même, travail qui fait passer l'individu du stade du " moi " (comme sujet et désir spontanés, plus ou moins passifs), au stade de sujet proprement dit (comme existence à la fois désirante, active et réfléchie). Cette doctrine se déploie comme un savoir précis et s'appuie sur une méthode rigoureuse : - chaque chapitre se termine par une bibliographie essentielle ; - huit de ces chapitres se terminent en outre par un sujet de dissertation, accompagné d'un plan détaillé. Ces " sujets " sont à la fois généraux et historiques : utilisant le savoir déployé dans le chapitre concerné, ils peuvent aisément se libérer des dates et des œuvres ; - un index thématique permet le travail sur les concepts.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/11/1996
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-200-01442-2
  • EAN
    9782200014421
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    181 pages
  • Poids
    0.305 Kg
  • Dimensions
    16,2 cm × 24,0 cm × 0,8 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés