Les fêtes du Maréchal - Propagande festive et imaginaire dans la France de Vichy (Broché)

  • Tallandier

  • Paru le : 07/02/2008
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
De 1940 à 1944, le régime de Vichy voulut à la fois affirmer une autorité sans partage et imposer aux Français un programme réactionnaire et antirépublicain.... > Lire la suite
32,00 €
Neuf - Définitivement indisponible
  • ou
Votre note
De 1940 à 1944, le régime de Vichy voulut à la fois affirmer une autorité sans partage et imposer aux Français un programme réactionnaire et antirépublicain. Il lui fallut, pour ce faire, mettre en place un appareil de propagande efficace, masquer la réalité d'un pays occupé et d'un régime policier derrière l'image exaltante d'une nation en pleine Révolution nationale. Les fêtes allaient jouer un rôle central dans ce dispositif. Elles résumeraient, à elles seules, la doctrine du Maréchal, centrée sur les trois termes de la devise vichyste : le "Travail " (autour du 1er Mai), la " Famille " (avec la fête des Mères) et surtout la " Patrie " (des cérémonies de la Légion française des combattants à la fête de Jeanne d'Arc, en passant par la Quinzaine impériale). Pétain, bien entendu, serait l'épicentre de la fête, soit qu'il arpente lui-même son pays rêvé, soit qu'une radio très présente et des portraits démultipliés à l'infini relayent jusque dans le moindre village sa voix et son visage. Rémi Dalisson revisite ici les grands moments et les mécanismes des fêtes de Vichy. Jusqu'au bout, cette conquête des esprits et des cœurs mobilisa les énergies et attira les foules : qui se rappelle le succès, deux mois avant le Débarquement, de la visite du Maréchal à Paris, en avril 1944? Elle n'alla pas sans querelles picrocholines ni sans incongruités - l'hymne festif du régime, Maréchal, nous voilà ! recycla ainsi une ballade dédiée au tour de France : " Attention, les voilà ! les coureurs, les géants de la route. " Elle donna lieu à plus d'un détournement, à plus d'un geste de contestation implicite ou manifeste. Les fêtes de Vichy illustrent toute la complexité d'une période dont l'héritage est encore bien présent dans l'imaginaire français et l'identité nationale.
  • FÊTE ET PROPAGANDE EN FRANCE : HÉRITAGES, INFLUENCES ET FONCTIONNEMENT
    • Le banc d'essai de l'entre-deux-guerres
    • L'influence totalitaire
    • La zone occupée : exigences allemandes, projets vichystes
    • La fête de la zone libre, ou l'esprit légionnaire
    • La fête au village : entre comités d'organisation et jeux politiques
  • LES FÊTES DU MARECHAL RECYCLAGES, NOUVEAUTÉS ET UBIQUITE
    • Les recyclages festifs de Vichy
    • La Révolution nationale : fêtes du travail et de la patrie
    • L'unité autour du chef : fêtes coloniales et fêtes d'identification
  • LES FRANÇAIS ET L' IMAGINAIRE FESTIF DE VICHY : MISE EN SCÈNE, APPROPRIATION ET CONTESTATION
    • La mise en scène de l'imaginaire festif : son, images, corps et rituels
    • L'enracinement de l'imaginaire festif : représentations et réalités
    • L'appropriation de l'imaginaire festif : sous la fête, la contestation culturelle.
  • Date de parution : 07/02/2008
  • Editeur : Tallandier
  • ISBN : 978-2-84734-355-7
  • EAN : 9782847343557
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 473 pages
  • Poids : 0.525 Kg
  • Dimensions : 14,5 cm × 21,5 cm × 3,4 cm

Biographie de Rémi Dalisson

Rémi Dalisson, docteur en histoire, est maître de conférences à l'IUFM de Rouen. Ses recherches portent sur les sociabilités françaises aux XIXe et XXe siècles. Il a consacré un ouvrage aux fêtes en France de 1815 à 1870, Les Trois Couleurs, Marianne et l'Empereur (La Boutique de l'histoire, 2004).

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Rémi Dalisson - Les fêtes du Maréchal - Propagande festive et imaginaire dans la France de Vichy.
Les fêtes du Maréchal. Propagande festive et imaginaire...
32,00 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK