Le livre des courtisanes - Archives secrètes de la police des moeurs (1861-1876)

Note moyenne 
Gabrielle Houbre - Le livre des courtisanes - Archives secrètes de la police des moeurs (1861-1876).
" M. Henri Ducasse, député, a dit qu'il allait cesser ses relations avec Sarah Bernhardt attendu qu'il l'avait surprise avec le comte de Rémusat, son... Lire la suite
32,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 20 décembre et le 26 décembre
En librairie

Résumé

" M. Henri Ducasse, député, a dit qu'il allait cesser ses relations avec Sarah Bernhardt attendu qu'il l'avait surprise avec le comte de Rémusat, son collègue à l'assemblée (...). Il a ajouté qu'il ne comprenait pas comment cette actrice consentait à recevoir des hommes aussi âgés. Il est bon de remarquer que M. Ducasse est lui-même très âgé, et de plus infirme [...]. " Les archives de la préfecture de police recèlent un trésor inexploité : le registre BB/1 des femmes soupçonnées de prostitution clandestine, fichées par les agents des mœurs dans les années 1860-1870.
Cette collection de rapports dévoile l'identité des clients et constitue de ce fait un redoutable instrument de surveillance du Tout-Paris politique, financier et mondain. Plus de 400 " cocottes ", ou prétendues telles, y figurent, parfois accompagnées de leur photographie. Se distinguent des étoiles du demi-monde à l'image de Félicie Marmier, élève de la Légion d'honneur, nièce de général et d'académicien, qui compte parmi ses amants marquis, comtes, ducs et princes du Gotha.
D'autres connaissent une destinée moins brillante comme Louise Fasquelle, malheureuse syphilitique " qui n'est plus reçue nulle part ". Cette source, bien plus qu'un répertoire pittoresque et grivois de la prostitution huppée, éclaire les coulisses du Second Empire et des premières années de la Troisième République. Gabrielle Houbre, spécialiste d'histoire sociale et culturelle du XIXe siècle, met au jour avec ce registre les mécanismes érotiques et mercantiles à l'œuvre dans cette société.
Qui sont ces courtisanes ? Qui sont leurs clients ? Comment vivent-elles ? Derrière l'éclat apparent et éphémère de vies soumises aux caprices de la fortune, on mesure la somme d'exploitations et de contraintes ; pour autant, se lit aussi la capacité à subvertir les règles du jeu vénal au profit d'une possible liberté.

Sommaire

    • Registre de la police des mœurs
    • Répertoire des personnes
    • Répertoire des noms de lieux

Caractéristiques

  • Date de parution
    07/12/2006
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-84734-344-X
  • EAN
    9782847343441
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    637 pages
  • Poids
    0.695 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 21,5 cm × 4,5 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Gabrielle Houbre

Enseignante-chercheuse à l'université paris VII-Denis Diderot, membre de l'Institut universitaire de France, Gabrielle Houbre a notamment publié " La Discipline de l'amour : l'éducation sentimentale des filles et des garçons à l'âge du romantisme " (Plon, 1997), " Histoire de la grandeur et de la décadence de Marie Isabelle, modiste, dresseuse de chevaux, femme d'affaires, etc. " (Perrin, 2003), et " Histoire des mères et filles " (La Martinière, 2006).

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
32,00 €