Le Conseil constitutionnel et les règlements des assemblées (Broché)

  • Economica

  • Paru le : 31/05/2001
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Issu de la volonté des rédacteurs de la Constitution de mettre fin à l'hégémonie du Parlement, le contrôle obligatoire des règlements des assemblées... > Lire la suite
44,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 24 avril et le 27 avril
ou
Votre note
Issu de la volonté des rédacteurs de la Constitution de mettre fin à l'hégémonie du Parlement, le contrôle obligatoire des règlements des assemblées parlementaires a été conçu comme un instrument devant favoriser le maintien de l'équilibre institutionnel. Toute la jurisprudence du Conseil constitutionnel tend donc au respect des règles du parlementarisme rationalisé. A cette fin, la Haute juridiction utilise des techniques de contrôle et des normes de référence plus étendues que lors de l'exercice de ses autres compétences. L'originalité de cette attribution réside également dans la faculté que possède le Conseil constitutionnel de résoudre les conflits entre le gouvernement et les parlementaires, ce qui le rapproche des Cours constitutionnelles allemande, espagnole et italienne. Néanmoins l'article 61, alinéa 1, de la Constitution n'a pas annihilé l'autonomie des assemblées parlementaires. D'une part, la jurisprudence du Conseil constitutionnel révèle l'existence d'une réserve constitutionnelle de compétence et d'un contrôle dont l'intensité est modulée. D'autre part, l'Assemblée nationale et le Sénat, chacun à leur manière, ont su préserver leur sphère d'autonomie en limitant l'impact du contrôle de leur règlement. Les deux assemblées ont réduit le nombre des modifications de leur règlement et ont profité des révisions de la Constitution pour élargir l'autonomie du Parlement. De surcroît, elles recourent très souvent à des règles non écrites dont le Conseil constitutionnel ne peut apprécier la conformité à la Constitution. Ainsi par le biais du contrôle des règlements des assemblées, la France a trouvé un mécanisme lui permettant de concilier le respect de l'État de droit et l'autonomie des assemblées parlementaires.
  • UN CONTROLE DE CONSTITUTIONNALITE SANS EQUIVALENT
  • UN CONTROLE A PORTEE NORMATIVE
    • La maîtrise de la norme de référence
    • La maîtrise du contrôle
  • UN CONTROLE A PORTEE INSTITUTIONNELLE
    • La résolution des conflits entre le gouvernement et les assemblées
    • La protection de l'équilibre institutionnel
  • UNE AUTONOMIE PARLEMENTAIRE PRESERVEE
  • UN CONTROLE DE CONSTITUTIONNALITE MODERE
    • L'instauration d'une réserve constitutionnelle de compétence des assemblées
    • La modulation de l'intensité du contrôle des règlements des assemblées
  • UN CONTROLE DE CONSTITUTIONNALITE EVITE
    • La recherche de palliatifs dans le règlement
    • La recherche de substituts au règlement
  • Date de parution : 31/05/2001
  • Editeur : Economica
  • Collection : Droit public positif
  • ISBN : 2-7178-4258-6
  • EAN : 9782717842586
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 470 pages
  • Poids : 0.725 Kg
  • Dimensions : 15,5 cm × 24,0 cm × 2,3 cm

Biographie de Sophie de Cacqueray

Sophie de Cacqueray, docteur en droit, lauréate de la Faculté de droit et de science politique d'Aix-Marseille (Prix de thèse G. Jèze, 2000), a été allocataire de recherche et ATER à l'Université d'Aix-Marseille III. Elle y assure des travaux dirigés en droit constitutionnel et en libertés fondamentales. Elle est membre du Groupe d'Études et de Recherches sur la Justice Constitutionnelle (CNRS-UMR 6055).

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Sophie de Cacqueray - .
Le Conseil constitutionnel et les règlements des assemblées
44,00 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK