La Vierge des glaces - Poche

Note moyenne 
Hans Christian Andersen - La Vierge des glaces.
Au sommet des montagnes suisses, au creux des grands glaciers, vit la Vierge des glaces, redoutable reine des neiges éternelles. Le jeune Rudy lui a... Lire la suite
2,00 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 17 octobre
En librairie

Résumé

Au sommet des montagnes suisses, au creux des grands glaciers, vit la Vierge des glaces, redoutable reine des neiges éternelles. Le jeune Rudy lui a échappé de peu et, depuis ce jour, elle attend de pouvoir enfin l'étreindre pour lui donner un baiser mortel. Un conte merveilleux pour frissonner !

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/09/2010
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-033998-3
  • EAN
    9782070339983
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Dos carré collé
  • Nb. de pages
    88 pages
  • Poids
    0.066 Kg
  • Dimensions
    10,8 cm × 17,8 cm × 0,7 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Hans Christian Andersen

Hans Christian Andersen naît en 1805 dans une famille très pauvre d'Odense. Son père est cordonnier et sa mère blanchisseuse. Le jeune garçon décide d'aller tenter sa chance à Copenhague après la mort de son père en 1816. Ambitieux, il est bien décidé à fuir la misère de son enfance et à réussir. Il tente sa chance comme chanteur, danseur, puis acteur, mais devant son peu de succès se tourne vers l'écriture.
Un riche bourgeois, Jonas Collin, membre du conseil du Théâtre royal, le remarque et l'aide à poursuivre des études. Son bac enfin en poche, il voyage en Europe et se lie avec Heinrich Heine, Victor Hugo, Chamisso. Il écrit quelques pièces, commence un roman et publie deux recueils de contes en 1835. Ces contes, parmi lesquels La princesse au petit pois, La petite sirène, Le briquet, rencontrent un large succès auprès du public à la grande surprise d'Andersen qui n'y attachait guère d'importance.
Il publie en 1837 un troisième volume de contes en supprimant cette fois la mention "racontés aux enfants". L'année suivante, une pension royale de quatre cents rixdales le met définitivement à l'abri du besoin. Il fait jouer, avec un succès médiocre, ses oeuvres dramatiques et entreprend un long voyage qui le mène en Allemagne, en Autriche et en Italie où il séjourne en essayant d'oublier la passion que lui inspire Jenny Lind, une cantatrice suédoise, qui ne le paie pas de retour.
En Angleterre, il se lie avec Charles Dickens pour lequel il éprouve depuis toujours une vive admiration. Les recueils de contes se succèdent, éclipsant le reste de ses écrits romanesques, dramatiques et poétiques. Traduits dans le monde entier, ses contes lui valent célébrité et honneurs. Il voyage sans cesse, mais sa santé décline. Atteint d'un cancer du foie, il meurt le 4 août 1875 à Rolighed au Danemark.
Mêlant avec talent légendes nordiques et histoires de son invention, Andersen laisse cent soixante-treize contes qui enchantent toujours petits et grands et font de lui l'un des plus célèbres écrivains danois.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
2,00 €