La vie quotidienne à Carouge en 1786 - Appréciation basée sur les statuts de police édictés par les magistrats carougeois en 1785 (Broché)

  • Slatkine (Editions)

  • Paru le : 01/01/2007
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Le 31 janvier 1786, à l'heure où le roi de Sardaigne Victor-Amé III, octroie les lettres patentes de Ville au Chef-lieu de Province que Carouge est... > Lire la suite
19,00 €
Neuf - Actuellement indisponible
  • ou
Votre note
Le 31 janvier 1786, à l'heure où le roi de Sardaigne Victor-Amé III, octroie les lettres patentes de Ville au Chef-lieu de Province que Carouge est devenu, six ans plus tôt, une population active et fort hétérogène anime la cité aux confins du Royaume. Nous ne savons pas grand-chose de ces habitants, illettrés pour la plupart, qui ne nous ont guère laissé de témoignages sur leurs conditions d'existence et leur façon de vivre. Tenter de trouver les éléments capables de nous restituer les moyens et les habitudes qui façonnaient la vie familiale de nos (lointains) ancêtres nous est apparu une recherche passionnante. Ces pages nous livrent des images parfois émouvantes des conditions difficiles dans lesquelles Carougeois et Carougeoises ont lutté pour façonner - et nous léguer - une belle petite ville à nulle autre pareille.
  • Date de parution : 01/01/2007
  • Editeur : Slatkine (Editions)
  • ISBN : 978-2-8321-0271-8
  • EAN : 9782832102718
  • Présentation : Broché
  • Poids : 0.23 Kg
  • Dimensions : 15,0 cm × 22,0 cm × 1,0 cm

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

La vie quotidienne à Carouge en 1786 - Appréciation basée sur les statuts de police édictés par les magistrats carougeois en 1785 est également présent dans les rayons

Raymond Zanone - La vie quotidienne à Carouge en 1786 - Appréciation basée sur les statuts de police édictés par les magistrats carougeois en 1785.
La vie quotidienne à Carouge en 1786. Appréciation...
19,00 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK