La culture de l'oignon

Note moyenne 
Albert Caussin - La culture de l'oignon.
"Si tu te trouves sans chapon, sois content de pain et d'oignon" (proverbe ancien) L'apologie de l'oignon n'est plus à faire : son palmarès est d'une... Lire la suite
4,90 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

"Si tu te trouves sans chapon, sois content de pain et d'oignon" (proverbe ancien) L'apologie de l'oignon n'est plus à faire : son palmarès est d'une telle longueur qu'on peut le classer en tête du hit-parade des légumes de santé... Il a en commun avec l'ail, son cousin germain, d'innombrables vertus aussi bien culinaires que médicinales. La description de ses nombreux mérites a fait couler autant d'encre que son épluchage a fait couler de larmes. Nous n'en dirons donc que l'essentiel. Contrairement à beaucoup de légumes qui perdent une partie de leurs qualités à la cuisson, les oignons cuits libèrent très bien certaines vitamines. Mais attention, évitez de les faire frire ! Mettez-les plutôt dans la soupe ou au four. Si vous les aimez crus, ne vous en privez surtout pas, quitte à vous purifier l'haleine par après en mâchant du persil ou un grain de café. Certains anciens champions sportifs se dopaient et carburaient à l'oignon ! Quelle heureuse époque... Pour eux, c'était de la dynamite. Dans de nombreuses régions, les paysans se donnent du "coeur au ventre" en croquant un oignon cru avant d'aborder les gros travaux des champs. On attribue aussi à l'oignon des vertus aphrodisiaques, d'où le succès de la soupe à l'oignon pour les noctambules invétérés. L'oignon agit aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur du corps. Il est toujours agréable de voir disparaître les disgracieux boutons, acnés, eczémas et de savoir qu'on a les parois de l'intestin aussi lisses, souples, et bien irriguées que les joues. De plus l'oignon détruit les parasites intestinaux et vient à bout de bien des constipations rebelles. C'est également un bon diurétique qui lutte contre la rétention d'eau, élimine l'urée et le sodium. Même par voie externe, il favorise l'élimination. Il suffit de se frotter un oignon juteux coupé en deux sur les reins pour voir augmenter sa diurèse de 25 %. En cas de sciatique, on peut faire le même massage à l'oignon. Mangé cru, il favorise la transpiration et remplace un bon sauna. Cette élimination cutanée est excellente pour les rhumatisants. Les sirops d'oignons sont également très efficaces pour les rhumes et les angines. En homéopathie, Allium cepa est un des remèdes préconisés contre certaines formes de rhumes. On fait aussi du "vin d'oignon", très diurétique et fortifiant. Si l'on résume ses propriétés, l'oignon est donc stimulant, anti-infectieux, diurétique, vermifuge, antiscorbutique, antirhumatismal... C'est un bon antibiotique, comme l'ail. On lui a aussi découvert une action antidiabétique car il contient un élément, la glucokinine, qui abaisse le taux de sucre dans le sang. D'après certains chercheurs, l'oignon aurait certains pouvoirs pour empêcher la formation de caillots de sang. Le voilà donc promu agent de lutte contre les maladies cardio-vasculaires, la plaie de notre époque. C'est pourquoi certains éleveurs de chevaux, déjà conscients de cette propriété, donnent depuis belle lurette des oignons aux étalons victimes de thromboses des membres.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/05/2007
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-930386-22-5
  • EAN
    9782930386225
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    30 pages
  • Poids
    0.066 Kg
  • Dimensions
    14,5 cm × 20,5 cm × 1,0 cm

Avis libraires et clients

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK