Esclaves noirs, maîtres blancs - Quand la mémoire de l'opprimé s'oppose à la mémoire de l'oppresseur

Note moyenne 
Christiane Taubira-Delannon et Henri Bangou - Esclaves noirs, maîtres blancs - Quand la mémoire de l'opprimé s'oppose à la mémoire de l'oppresseur.
" Nul lieu du Monde ne peut s'accommoder du moindre oubli d'un crime, de la moindre ombre portée. Nous demandons que les non-dits de nos histoires soient... Lire la suite
20,00 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

" Nul lieu du Monde ne peut s'accommoder du moindre oubli d'un crime, de la moindre ombre portée. Nous demandons que les non-dits de nos histoires soient conjurés pour que nous entrions tous ensemble, et libérés, dans le Tout-Monde. Ensemble encore, nommons la traite et l'esclavage perpétrés dans les Amériques et l'océan Indien: crime contre l'humanité". Edouard Glissant, Patrick Chamoiseau, Wole Soyinka. Par son ampleur et sa durée, son étendue dans l'espace (Afrique, Europe, Amérique, Asie) mais aussi et surtout par ses conséquences, la traite atlantique est une question capitale qui, au-delà du " peuple noir", concerne et interpelle la conscience humaine. Légalisée par le Code noir de Colbert en 1685, soutenue par la papauté, pensée, argumentée et justifiée par les philosophes des Lumières, la traite atlantique érigea en système une économie-monde capitaliste (avant l'heure) basée sur l'instinct de prédation, l'appât du gain et le principe de chosification de l'Homme par l'Homme. L'Occident chrétien, responsable de ce très grand "dérangement" de l'histoire qui dura du XVIe au XIX, siècle, organisa avec méthode la déportation de millions d'Africains. De ce trafic négrier sont nées les sociétés actuelles des Caraïbes, de la Guyane, du Brésil et les communautés noires de l'Amérique du Nord. Reconnus comme un crime contre l'humanité en France depuis 2001, la traite négrière transatlantique et l'esclavage représentent une lourde page de l'humanité et appellent aujourd'hui un travail de mémoire et de justice.

Sommaire

    • Les racines d'une Loi
    • " Je t'esclavagise, je te colonise : tu es mon ami " Esclavage, altérité, domination, réparations
    • L'esclavage noir : les conditions de son implantation, de son évolution et de sa disparition au XIXe siècle
    • Singularité et spécificité de la traite des Noirs et de l'esclavage dans les colonies
    • La mémoire d'un crime sans châtiment
    • " Ce crime est avant tout une affaire morale et sociale "
    • La société coloniale esclavagiste en Guadeloupe et la révolution française -Les voies actuelles d'une émancipation politique
    • Production et occidentalité des prédations négrières
    • Les bâillons de la mémoire en haillons
    • " C'est de droit qu'il convient de parler ici, puisque le droit gérait et légitimait les crimes "
    • repères chronologiques

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/03/2006
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-915129-13-4
  • EAN
    9782915129137
  • Présentation
    Broché
  • Poids
    0.365 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 19,0 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK