DE LEURS TERRES AU BETON. Peut-on faire refleurir les enfants des banlieues ? (Broché)

  • Georg (Editeur)

  • Paru le : 23/10/1999
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
L'exode rural vers les villes du temps de l'industrialisation a été peu à peu relayé par l'arrivée massive d'immigrés, surtout au moment de la décolonisation.... > Lire la suite
21,00 €
Neuf - Expédié sous 9 à 14 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 31 octobre et le 7 novembre
ou
Votre note
L'exode rural vers les villes du temps de l'industrialisation a été peu à peu relayé par l'arrivée massive d'immigrés, surtout au moment de la décolonisation. Au lieu des bidonvilles du Tiers-monde ce sont des " bétonvilles " qui ont poussé à la périphérie de nos cités. Passer de la "terre" et des maisons de villages à ces immeubles en béton aux logements superposés ne va pas sans heurts ni frustrations et nous en savons les effets, largement couverts par les médias : manifestations multiples de violence, inadaptation, déprédations, etc. Ce que nous ne comprenons pas bien, en revanche, ce sont les raisons de cette violence et les moyens d'en sortir. De leurs terres au béton répond à ces questions en opérant une synthèse entre l'analyse globale de la rencontre interculturelle dans les banlieues et la mise en évidence de solutions pratiques pour rétablir un tissu social. En plus de 20 ans d'accueil d'enfants vivant dans le béton des banlieues proches de Paris, dans la maison des "Alouettes", association qu'elle a dirigée, l'auteur a pu observer au quotidien le fonctionnement de cette rencontre des cultures et l'analyser. Derrière la violence apparente se cachent des conflits plus subtils entre parents et enfants, entre fidélité à la culture d'origine et adhésion à la culture d'accueil. L'habitat - terre et béton - n'en est que le révélateur symbolique : les conceptions de l'espace et du temps sont différentes et l'occasion de malentendus importants. Au-delà de l'apprentissage des codes, c'est la nécessité de pouvoir être simplement reconnu et valorisé qui est nécessaire à tout enfant et particulièrement à ceux que le lieu d'habitation et d'origine stigmatise d'avance. Mais alors que nous ne voyons que les aspects négatifs du choc culturel, l'auteur en dégage des signes d'espoir. L'expérience des "Alouettes," composées d'une équipe d'éducateurs interdisciplinaire, psychologues et artistes issus d'ethnies différentes, est là pour nous montrer que la rencontre des cultures est non seulement possible mais féconde, nous forçant à repenser les valeurs sur lesquelles est fondée la cité et à penser que la société du XXIe siècle sera inéluctablement composée d'une nouvelle mosaïque culturelle.
  • EXPRESSIONS DE LA RUPTURE DU TISSU SOCIAL DES BANLIEUES
    • Violences urbaines
    • Crises de la perception de la loi
  • RAISONS DE LA RUPTURE : CONTRADICTION DE L'ESPACE ET DU TEMPS
    • Crise du sens de la réalité
    • Relativité du temps et contingence de l'espace
    • Evolution des repères de l'identité
    • Reconnaissance sociale attribuée à l'argent
  • CHANCES DE REPARATION DU TISSU SOCIAL
    • Pierres d'attente : nouvelles ressources
    • L'attention privilégiée au tissu social
    • Richesse de l'échange culturel
  • METHODES DE REPARATION DU TISSU SOCIAL
    • Lieu de l'éducation : la maisonnée
    • Conditions de l'éducation
    • Etapes de l'éducation
    • Langage de l'éducation
  • INSTRUMENTS DE LA REPARATION DU TISSU SOCIAL
    • Les éducateurs : qualités et rôles
    • Motivations des éducateurs
    • Références des éducateurs
  • Date de parution : 23/10/1999
  • Editeur : Georg (Editeur)
  • ISBN : 2-8257-0655-8
  • EAN : 9782825706558
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 190 pages
  • Poids : 0.31 Kg
  • Dimensions : 16,0 cm × 23,0 cm × 1,6 cm

Biographie de Marie-Jeanne Coloni

Née à Paris et introduite dès son enfance dans les recherches en psychologie et pédagogie par l'expérience de la "Villa Kildine", première clinique privée de pédopsychiatrie en France, fondée par ses parents en 1936, Marie-Jeanne Coloni a étudié la théologie et la philosophie comparée (islamologie) avec un doctorat sur l'expression de l'énoncé dogmatique dans l'art. Elle dirige depuis 1978 une association d'accueil de jour pour les enfants des banlieues, les Alouettes. Outre deux ouvrages sur les enfants de la rue - "Sans toits ni frontières", Fayard 1987 et "Enfants déracinés", Ouverture, 1989 - l'auteur a publié deux CD-Rom d'introduction à l'histoire de l'art sacré dont elle n'a jamais abandonné l'étude : "Le Trésor des cathédrales" (1998) et "Rome et le monde" (sous presse). M.-J. Coloni a créé et préside également un Centre de Formation aux Réalités Interculturelles qui vient appuyer l'action sur le terrain par une recherche comparative.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Marie-Jeanne Coloni - .
DE LEURS TERRES AU BETON. Peut-on faire refleurir...
21,00 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK