Banque mondiale, peuples autochtones et normalisation (Broché)

  • Karthala

  • Paru le : 01/03/2011
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Cet ouvrage met en évidence la logique de normalisation qui sous-tend les interventions de développement. L'auteure se penche sur la Banque mondiale,... > Lire la suite
26,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 24 octobre et le 26 octobre
ou
Votre note
Cet ouvrage met en évidence la logique de normalisation qui sous-tend les interventions de développement. L'auteure se penche sur la Banque mondiale, acteur incontournable du développement, et sur les répercussions de ses projets sur les peuples autochtones, à travers l'analyse des cas soumis à son Panel d'inspection. Ce mécanisme, mis en place par la Banque elle-même, permet d'examiner, à la suite de plaintes de populations locales, la conformité de ses actions avec ses propres politiques et procédures. II est ainsi montré que les effets des interventions de développement ne doivent pas se comprendre qu'en termes d'efficacité ou d'inefficacité, puisqu'elles peuvent aussi engendrer des transformations sociales renforçant ou engendrant des conflits sociaux. En analysant d'une part les mécanismes d'apprentissage et de responsabilisation de la Banque, et d'autre part des projets affectant des peuples autochtones, l'ouvrage fait ressortir des éléments récurrents dans la pratique du développement. La minimisation d'effets secondaires et la pratique relevée sont mises en relation avec un macrodiscours du développement dominant, qui semble répondre plus largement à une logique de normalisation des sociétés.
  • LES EFFETS DES INTERVENTIONS DE DEVELOPPEMENT
  • LA BANQUE MONDIALE ET SON PANEL D'INSPECTION : CRITIQUES, AUTOEVALUATION ET RESPONSABILISATION
  • CONSTRUCTION ET REPRESENTATION : LES PYGMEES DU CAMEROUN COMME MENACE, COMME PAUVRES OU COMME VICTIMES
  • LE PROJET D'OLEODUC TCHAD-CAMEROUN ET SES CONSEQUENCES SUR LES POPULATIONS PYGMEES
  • GENERALISATION DE L'ANALYSE
  • RHETORIQUE INTERVENTIONNISTE ET NORMALISATION
  • Date de parution : 01/03/2011
  • Editeur : Karthala
  • Collection : Développements
  • ISBN : 978-2-8111-0428-3
  • EAN : 9782811104283
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 280 pages
  • Poids : 0.435 Kg
  • Dimensions : 16,0 cm × 24,0 cm × 2,3 cm

Biographie de Céline Germond-Duret

Céline Germond-Duret est chercheuse au Centre for Sustainable Development de la University of Central Lancashire, au Royaume-Uni. Elle est titulaire d'un doctorat en science politique et relations internationales de l'Institut de hautes études internationales et du développement, à Genève. Spécialisée dans les questions de développement et d'environnement, en grande partie abordées sous un angle discursif, elle porte une attention particulière à la participation des populations locales et à la situation des peuples autochtones.
Céline Germond-Duret - Banque mondiale, peuples autochtones et normalisation.
Banque mondiale, peuples autochtones et normalisation
26,00 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK