Secret et formes sociales

  • Presses Universitaires de France

  • Paru le : 01/05/1998
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
"Si nos pensées et nos arrières pensées nous étaient réciproquement accessibles, nos formes relationnelles s'écrouleraient : adieu mensonges, non-dit,... > Lire la suite
9,99 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports
Votre note
"Si nos pensées et nos arrières pensées nous étaient réciproquement accessibles, nos formes relationnelles s'écrouleraient : adieu mensonges, non-dit, intimité et connivence, mais aussi indiscrétions, confidences, méfiance et authenticité. L'ombre du secret abrite la moitié du monde. Nos interactions se déploient dans d'incessants mouvements de bascule entre le visible et l'invisible, où elles trouvent leurs formes caractéristiques.
Les jeux du voilement / dévoilement commencent avec la vie, avec la membrane qui sépare et relie l'intérieur et l'extérieur. L'affinement des sens apporte un affinement de la soustraction aux sens. Enfin le langage est l'outil par excellence de ce jeu de bascule permanent car il articule le perceptible et la pensée immatérielle (d'où un jeu du caché / montré) il accueille les distorsions imaginaires (jeu avec le référent) et nous pouvons en respecter ou en transgresser les règles d'usage (jeu autour des conventions).
Ce triple jeu place les échanges symboliques dans un espace de réversibilité virtuelle et d'incertitude, favorable à la fois à la création et à l'érosion des formes sociales. " Texte de couverture
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages : 256
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection

Biographie d'André Petitat

"Si nos pensées et nos arrières pensées nous étaient réciproquement accessibles, nos formes relationnelles s'écrouleraient : adieu mensonges, non-dit, intimité et connivence, mais aussi indiscrétions, confidences, méfiance et authenticité. L'ombre du secret abrite la moitié du monde. Nos interactions se déploient dans d'incessants mouvements de bascule entre le visible et l'invisible, où elles trouvent leurs formes caractéristiques.
Les jeux du voilement / dévoilement commencent avec la vie, avec la membrane qui sépare et relie l'intérieur et l'extérieur. L'affinement des sens apporte un affinement de la soustraction aux sens. Enfin le langage est l'outil par excellence de ce jeu de bascule permanent car il articule le perceptible et la pensée immatérielle (d'où un jeu du caché / montré) il accueille les distorsions imaginaires (jeu avec le référent) et nous pouvons en respecter ou en transgresser les règles d'usage (jeu autour des conventions).
Ce triple jeu place les échanges symboliques dans un espace de réversibilité virtuelle et d'incertitude, favorable à la fois à la création et à l'érosion des formes sociales. " Texte de couverture
André Petitat - Secret et formes sociales.
Secret et formes sociales
9,99 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK