Platon et le miroir du mythe. - De l'âge d'or à l'Atlantide

Jean-François Mattéi

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Presses Universitaires de France

  • Paru le : 01/11/2002
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
8,99 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports
Votre note
Au commencement est le mythe qui dessine le chemin emprunté par la parole et commande dès l'origine "ce qui est, ce qui sera et ce qui fut". Platon y fait écho lorsqu'il prête ces mots à Socrate : "Le commencement est, en toutes choses, ce qu'il y a de plus grand." La première édition de cet ouvrage est parue dans la collection Thémis-philosophie en 1996. Il est difficile dans l'oeuvre de Platon, de trouver une limite franche entre le terrain philosophique et le terrain mythique ou, pour le dire autrement, entre l'image mythique du commencement et le concept philosophique de principe.
Tendue entre le mythe et la raison, le récit et l'argumentation, la persuasion et la certitude, la philosophie platonicienne naît ainsi comme mythologie, entrelaçant de manière indissociable les deux voies par lesquelles le monde accède à la parole.
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages : 352
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection

Biographie de Jean-François Mattéi

L'Europe se trouve aujourd'hui en position d'accusée, souvent par les Européens eux-mêmes, du fait de sa prétention à l'universalité, de sa supériorité proclamée et de son arrogance intellectuelle. Qu'elle n'ait pas toujours été fidèle à ses principes, lors de la colonisation des autres peuples, ne met pourtant pas en cause sa légitimité. La critique de l'Europe n'est en effet possible qu'à l'aide des normes juridiques et des principes éthiques qu'elle a diffusés chez tous les peuples pour connaître le monde plutôt que pour le juger. Levinas n'avait donc pas tort de louer « la générosité même de la pensée occidentale qui, apercevant l'homme abstrait dans les hommes, a proclamé la valeur absolue de la personne et a englobé dans le respect qu'elle lui porte jusqu'aux cultures où ces personnes se tiennent et où elles s'expriment ».
Il faut en prendre son parti : il n'y a pas plus d'égalité des cultures que de relativisme des valeurs. On ne saurait faire le procès de l'universel sans faire appel à la culture qui a donné cet universel en partage aux autres cultures.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Platon et le miroir du mythe. - De l'âge d'or à l'Atlantide est également présent dans les rayons

Jean-François Mattéi - Platon et le miroir du mythe. - De l'âge d'or à l'Atlantide.
Platon et le miroir du mythe.. De l'âge...
8,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter