Je ne garde de toi, que cette blessure de moi

  • Editions Rhéartis

  • Paru le : 10/01/2015
Note moyenne : |
Note moyenne : 5/5 (1 notes)
  • 0
    1
  • 0
    2
  • 0
    3
  • 0
    4
  • 1
    5
Lire tous les avis (1)
Maxime est un jeune auteur qui a déjà écrit 7 livres, dont 2 recueils de poèmes. "Je ne garde de toi, que cette blessure de moi..." est une édition... > Lire la suite
2,99 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports
Votre note
Maxime est un jeune auteur qui a déjà écrit 7 livres, dont 2 recueils de poèmes. "Je ne garde de toi, que cette blessure de moi..." est une édition remaniée de son 3ème livre. En ce qui le concerne, il assure ne rien vouloir d'autre que partager avec son lecteur un moment d'intimité et d'émotion où, souvent, les mots prennent vie au travers d'une musique... Saurez-vous pénétrer cet univers, et en revenir ?...
"C'est désolant, tant de rêves et si peu d'espérance pour un pauvre type de 19 ans... Surtout quand il ressasse inévitablement les mêmes images enchanteresses. Dans un sursaut, je décide presque malgré moi qu'il est temps d'y faire face : affronter mon passé et les souffrances présentes, prendre ma vie à bras le corps, bâtir mon avenir. Sur l'instant pourtant, je hais cette perspective. Le destin n'est-il pas écrit d'avance, peut-on changer le cours des choses ? Qu'en est-il de ce concept du libre arbitre qui voudrait que chacun de nous construise sa propre vie ? Avons-nous réellement le choix de nos actes ? La prédestination, bien sûr...
Mais alors, il nous faudrait vivre comme de pauvres marionnettes sans âme, victimes du Grand Manipulateur qui se sert d'invisibles ficelles? Cette idée me fait tout à coup horreur. Penser que les choses échappent à notre volonté, c'est s'avouer vaincu sans même avoir pris la peine de combattre. Là, tout de suite s'offre à moi le choix de faire ce vou ou de tourner le dos à mon rêve le plus précieux..." Le mot de l'éditeur : Ce livre d'un romantisme exacerbé, nous entraîne rapidement dans un univers à la fois familier et déroutant.
Cette rencontre incongrue et ce décors font de "Je ne garde de toi, que cette blessure de moi..." un texte d'une pure finesse et d'une grande sensibilité. On est enchanté par la musicalité, le rythme, et on se laisse porter, s'imaginant un instant dériver nous aussi sur la Seine. Et puis, que dire de Stan ? Ce personnage à la fois fragile, énigmatique et touchant, qui nous prouve bien que nous avons tous, comme le souligne l'auteur, vécu quelque chose comme ça...
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages : 168
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection

Biographie de Maxime Li Ham Devis

Maxime Li Ham Devis est un auteur français, né à Toulon en France dans le département du Var. Très tôt, il se passionne pour l'écriture et les sciences humaines, mais aussi l'art, l'astronomie, la philosophie. Plus jeune, son rêve était d'être professeur de philosophie, mais il se découvre d'autres passions qui l'emportent sur une autre voie en 1995 : L'informatique. En 1999, alors que la frénésie internet s'empare de la plupart de ses amis, il décide de créer son premier site internet sur lequel il publiera l'ensemble de ses textes.
Le contenu de ce site sera progressivement retiré de la publication en 2000 au profit d'un recueil portant le nom du site : « Les Frasques d'un Faust » avant d'être re-édité en 2004 sous le nom de « Mémoire collective ». Biographie : Maxime, né à Toulon, mais reste discret sur son enfance et son adolescence. On retrouve sa trace à Cannes où il poursuit ses études. C'est d'ailleurs là-bas qu'il écrira sa première nouvelle « L'absolu », prenant pour décors la ville et le quartier du Suquet.
Malgré ses prédispositions et son goût pour la littérature, il décide de donner un profil plus scientifique et technique à ses études, comprenant rapidement que peu de possibilités lui sont offertes à l'issue d'études littéraires. A l'âge de 18 ans, il recense déjà plus de 250 textes, dont 2 nouvelles, et un essai sur le conditionnement social, amenant l'individu à se positionner sur ses choix, dont sa nouvelle « L'absolu » écrite entre 1997 et 1998 puis publiée en 1999, trace le filigrane de sa pensée sur ce sujet.
En 1999, il décide de consacrer une grande partie de son temps à l'écriture tout en conciliant ses études et un boulot de serveur. Il fera la connaissance l'été 99 de Jérémie, pour qui il écrira quelques textes, qu'ils interpréteront ensemble dans les cafés-restaurants. Jérémie, au chant et piano, tandis que Maxime préférant toujours rester dans l'ombre n'interprétera qu'un seul texte. Les deux amis se perdront de vue, quelques années avant de se retrouver par hasard en 2004.
En 2000, Maxime décide sur les conseils d'un de ces amis, dont Stephan Julian, qui avait une petite maison d'édition, de compiler son site personnel, les Frasques d'un Faust alors hébergé chez Multimania, sous la forme d'un recueil et de le lancer en auto-impression. Le Livre portera le titre « Les Frasques d'un Faust ». 250 exemplaires verront le jour et seront écoulés en presque 2 mois, bien que la plupart aient été offerts.
Une version numérique pour Palm verra le jour en parallèle, mais Maxime abandonnera le projet faute de temps pour poursuivre son développement, quelques semaines après. Le titre sera retiré du catalogue jusqu'en 2004, où il ressortira sous le nom de « Mémoires Collectives ». En 2001, il quitte Toulon, puis s'installe dans le XIIIe Arrondissement de Paris à deux pas du parc Choisy au cour du quartier chinois, et en parallèle à Prague dans le Nový Svet.
Il fera à la même époque plusieurs voyages et rencontres artistiques majeurs, entre ses 2 villes et Toulon. Entre 2001 et 2003, ses productions écrites diminuent pour devenir quasi inexistantes, mais on le retrouve s'essayant à la chanson en tant que parolier, mais aussi au théâtre ou à la comédie musicale en amateur. Il signe de nombreux textes qui seront par la suite adaptés en chansons, notamment par deux des personnes avec qui il a passé quelques années de sa vie.
En 2001, il rejoint le projet« Teck Attitude » monté par deux de ses amis et leur écrit deux comédies musicales qui seront interprêtées par les membres de l'association et le groupe "Gil Angel" monté par Tom Mavrick. La première sera jouée en 2002 pour la soirée d'ouverture du festival professionnel de théâtre de la Coudoulière à Saint Mandrier dans le Var, et porte le nom de « Humana ». S'inspirant des concepts de la comédie musicale et du théâtre il décide de réunir les deux univers autour du thème de la lutte des classes et des pouvoirs en Égypte.
L'association Teck Attitude adaptera son travail, et jouera 2 représentations de 2hrs de son texte en public. Le deuxième spectacle verra le jour en 2003, sur un concept totalement différent. En effet, il ne soumet alors qu'une playlist de chansons du répertoire international et participe à sa mise en scène avec pour mot d'ordre « Réaliser une performance unique ». Le spectacle, son/lumière dance portera le nom de « Ombres ».
Faute de moyen financier, l'aventure s'arrête après la première représentation le 15 décembre 2003, qui aura mobilisé une vingtaine de danseurs. Entre ses voyages et ses projets, il écrira tout de même, plusieurs textes et poèmes assez sombres présentant ses périodes de doutes et de questionnements. Il trouve à Paris et à Prague une atmosphère rassurante lui permettant de s'enivrer des décors bucoliques et de l'histoire des lieux.
Le parvis St Michel et le Fameux Kilomètre 0 qui lui ont été présentés le soir du 28 août 2003 par son ami et confident, Larsen Ryan (auteur), sont des points de repère importants dans tout son travail. En effet, le kilomètre 0, exerce chez Maxime une sorte de fascination, qui sera au cour de la majeure partie de ses textes. C'est d'ailleurs en s'inspirant de ces deux endroits qu'il écrit entre le 31 décembre 2003 et le 15 février 2004 la première version de « Je ne garde de toi, que cette blessure de moi...
». Le texte sera publié, le 31 mai 2004, via le service dupli-print, mais il décide de retirer le livre de la vente quelques semaines plutard, avant de racheter tous les droits de cette ouvre en 2007. Le texte sera remanié en 2009, sur l'oil avisé et les conseils de Claudie Delannoy qui l'encourage à re-publier le texte. En 2004, il décide de tout quitter pour se consacrer à ses passions artistiques l'archéologie, l'histoire de l'art et la photographie.
Il profite de cette année sabbatique pour finir de passer sa maitrise en histoire de l'art et se passionne pour la restauration du patrimoine bâti. C'est lors d'un de ses séjours à Gissac, qu'il décide de recompiler tous ses textes et de faire éditer « Mémoires Collectives », qui prendra pour fil conducteur le développement et le classement des textes par périodes. En même temps, il décide de consigner toutes ses observations et reprend progressivement confiance en lui, grâce à son engagement au sein de l'association Rempart.
Il enchaîne les voyages, aux quatre coins de la France, parmi les lieux qu'il affectionne il y a Biarritz, Gap, Paris, Toulon, Apt, Avignon, Uzès, La Corse, Nice, Cannes... Il séjournera quelques jours dans chacune de ces villes, et s'essayera à la photographie. On le retrouve de passage à Nomexy et Châtel sur Moselle, en Avril 2004, et c'est ce voyage, qui marquera un autre tournant dans ses choix littéraires et artistiques, grâce à sa rencontre avec Marek et Virginie Daniaud, puis à Fontenoy le Château, de juillet à aout 2004.
Grâce à ses rencontres ayant un caractère international, il décide de partir au Népal en Septembre 2004 et renoue avec sa tradition bouddhiste. A son retour en France il s'isole et se consacre à son travail d'écriture ainsi qu'au Feng Shui, et à l'astrologie Chinoise et Traditionnelle qu'il a découverts lors de son voyage, mais rien de très profitable ne sort de cette période... La fatigue et ses moyens financiers en chute libre l'obligent à abandonner ses passions.
En 2005, il reboucle une fois de plus ses valises et part pendant 1 mois en chine. Il séjourne à Pékin, Chengde, à la frontière de la Mongolie, et à Hong Kong. Durant son séjour, il se perfectionne aux techniques du Feng Shui, approfondit son enseignement Bouddhiste et réalise un travail sur lui-même. Il racontera son séjour dans son carnet de voyage « Track To China », qui ne sortira pas, malgré de nombreuses sollicitations et confiera que c'est là-bas qu'il veut vivre...
Ce n'est qu'en 2007, qu'il décide de racheter tous les droits de diffusion de son travail et décide de les confier ainsi que la gestion de sa carrière artistique à l'un de ses amis, qui vient de créer son cabinet de gestion de carrières artistiques. En 2007, il devient l'un des premiers artistes à être entièrement géré par la société Phenteck MpHx, nait de la dissolution de Teck Attitude en 2005...
Et à laquelle il confiera la gestion de sa carrière. En 2009, Phenteck MpHx se désengage de la promotion artistique et de la gestion de carrière, pour se consacrer à d'autres projets. La division Edition de Phenteck MpHx est cédée à la filiale tchèque à Prague, sous le nom deRhéartis Éditions. Maxime, signe un contrat avec la maison d'édition qui lui propose de sortir l'ensemble de son travail et de gérer sa promotion et diffusion, mais celui-ci décline l'offre ne se sentant pas à la hauteur d'être publié. En Janvier 2009, à la suite d'une rupture sentimentale douloureuse, et de graves problèmes de santé, il reprend l'écriture et retravaille le texte « Je ne garde de toi, que cette blessure de moi...
». Au hasard d'un repas chez lui, son amie Claudie Delannoy, découvre ce texte et lui propose de l'aider dans la correction. Ce n'est qu'en Mai 2009, lors d'un voyage à la frontière Espagnole, que la suite de « Je ne garde de toi, que cette blessure de moi », commence à voir le jour via le texte « Devant Soi », et qu'il décide d'envoyer à Rhéartis son travail en vue de publier un recueil de nouvelles.
En Octobre 2009, Rhéartis lui propose de travailler sur un livre de prédictions astrologiques, Maxime hésite et finalement relève le défi, comme il l'a fait l'année d'avant pour le journal « Le Régional », qui lui avait demandé de publier les prédictions pour la France, L'international, et la politique locale de Salon-de-Provence pour l'année 2009. Il décide de traiter de manière différente ce livre en y mettant une dimension plus pratique et pragmatique.
C'est alors qu'il fait appel à une de ses amies, Claude Escullier qui tient une boutique "Harmonie" de lithothérapie sur Salon-de-Provence et qui est elle-même lithothérapeute. Pour mener à bien ce projet, il s'entoure de ses amis proches, dont notamment Astore Emmanuelle, Hazebroucq Julien, Ferrat Danièle et Delannoy Claudie, pour obtenir leur point de vue objectif et détaché sur ce qu'il écrit ou présente.
Le 15 Décembre 2009, sort « Quoi de Neuf en 2010 ? », livre qu'il a écrit en collaboration avec Claude Escullier, qu'il a rencontré en 2007 à Salon de Provence où il séjournera de 2005 à 2009, et signe avec l'aide de Julien Hazebroucq la couverture du livre. Le livre présente les prédictions pour 2010 aussi bien sur le plan national pour la France que sur le plan individuel. Maxime utilise ses compétences en tant qu'astrologue qu'il a acquis grâce à ses différents voyages pour dresser un bilan signe par signe pour l'année en cours.
Il propose à Claude de l'aider à présenter sa discipline et à compléter son travail pour analyser les tendances et proposer aux différents natifs un moyen holistique avec les pierres pour maintenir leur énergie. Le livre édité par Rhéartis trouvera un écho positif dans la presse locale qui suit le travail de Maxime depuis déjà 2 ans et qui lui propose 2 encarts de présentation de son livre et un article signeSandrine Beaupré, journaliste au journal « Le Régional » à Salon-de-Provence.
Le livre trouve son public dès sa sortie. En parallèle, il décroche l'occasion d'écrire et présenter l'horoscope chaque matin sur la Radio 3DFM, basée à Arles, où près de 21.000 auditeurs peuvent l'écouter chaque jour. Le 20 décembre 2009, cinq jours après la sortie nationale en France est sur plusieurs librairies en ligne du titre « Quoi de Neuf en 2010 ? », et alors que le titre est en rupture de stock, Rhéartis décide de produire la publication de « Je ne garde de toi, que cette blessure de moi...
» et sa suite « De toi... », dont la jonction écrite en 2009, vient compléter « Je ne garde de toi, que cette blessure de moi... », ainsi que la publication de « Mémoire Collective ». D'abord prévue pour le 15 Février 2010, la sortie est repoussée à la demande de Maxime, qui souhaite y apporter une touche plus personnelle. Le livre est sorti le 15 Mars 2010 et la suite « De toi... » est attendue, sans date pour le moment, du fait d'un projet de court métrage portant sur l'adaptation des deux romans.
Depuis, Maxime enchaîne le travail, il sors le 15 novembre 2010 "Quoi de Neuf en 2011", le 16 Septembre 2011 "Quoi de Neuf en 2012" et le 15 Novembre 2012 "Quoi de Neuf en 2013". Entre temps, il replonge dans la musique, et signe 14 titres, pour la BO de"The Impending Tragedy", mais aussi des titres pour Maria Mena, entre autre... En mai 2012, on lui confie la tâche d'écrire, et de produire 3 pièces de Théâtre, dont la première "Cherche-love.com" est attendue sur le dernier trimestre 2013.
Les deux autres pièces sont prévues pour 2014 / 2016. Convictions religieuses : Maxime, naît dans une famille catholique, mais non pratiquante. D'ailleurs, on ne lui impose pas de pratiquer la religion, et il n'assistera pas au cours de catéchisme, malgré qu'il ait été baptisé. A l'âge de 13 ans, grâce à son argent de poche, il achète chez un bouquiniste Toulonnais, une bible, qu'il tente de lire espérant y trouver dedans des réponses, mais rien ne trouve en lui suffisamment d'écho.
Il y reviendra dessus à l'âge de 17 ans sans grand succès. A l'âge de 15 ans, alors qu'il est invité à un mariage il entame une discussion avec un autre invité qui lui-même et Bouddhiste et lui fait prendre le temps du repas conscience qu'il y a d'autres vérités que celles écrites dans les livres et qu'il faut aller à leurs rencontres par sois même. Le lendemain, il court chez le libraire, et demande à celui-ci un livre sur les courants de pensée des stoïciens et sur le Bouddhisme.
C'est à partir de cette époque, qu'il commence à s'intéresser à la philosophie Bouddhiste, et Taoïste et qu'il décide de davantage croire en lui-même plutôt qu'en une entité abstraite. Ce n'est qu'en 1998, qu'il se plonge entièrement dans ce courant de pensée avant d'en prendre de la distance en 2000 en n'en observant plus les rituels. Il y revient de temps en temps, dans ses moments de doutes et décide en 2004 lors de son voyage au Népal de faire sa première retraite.
Ce n'est qu'en 2005, qu'il décide de basculer sa vie dans le Bouddhisme et d'en faire sa religion. Sa tradition bouddhiste se retrouve dans son travail, notamment dans la recherche de l'émotion et surtout sur la notion du point de non-retour, précurseur du moment où l'on perd tout pour tout reconstruire. L'une des valeurs du bouddhisme est justement de trouver en soi le bonheur et la compassion sur l'instant, pour les faire partager.
C'est d'ailleurs, le trait de caractère de la majorité des personnages présentés dans son travail qui sont à ce point de bascule de leur existence, et qui vont devoir tout perdre pour reconstruire ailleurs et autrement leur vie... Liste de ses textes et publications : - Les Frasques d'un Faust... (Entre 1996 et 1999) - L'absolu... 1999 (Nouvelle) - Humana... 2002 (Comédie musicale/Théâtre) - Ombres...
2003 (Spectacle musical son/lumière/danses) - C'est sur une page blanche... 2004 (Essai) - Je ne garde de toi, que cette blessure de moi... 2004 (Nouvelle) - Mémoires collectives... 2005 anciennement « Les Frasques d'un Faust » publié en 2000 - Back To China 2005 jamais publié (Carnet de voyage) - Quoi de neuf en 2010 ? (livre de prédictions astrologiques) ISBN : 978-1-4452-1954-7, Éditions Rhéartis 2009 - Je ne garde de toi que cette blessure de moi, incluant le texte « devant soi », qui fait la jonction avec la suite « De toi » attendue sans date, ainsi que le texte« L'Absolu » ISBN : 978-2-9535938-0-8, Éditions Rhéartis - Quoi de neuf en 2011 ? ISBN : 978-2-9535938-1-5, Editions Rhéartis 2010 - Quoi de Neuf en 2012 ? ISBN : 978-2-9535938-4-6, Editions Rhéartis 2011 - Quoi de Neuf en 2013 ? ISBN : 978-2-9535938-5-3, Editions Rhéartis 2012 - Quoi de Neuf en 2014 ? (Tome 1) ISBN : 978-2-3654400-0-4, Editions Rhéartis 2012 - Cherche-love.com ISBN : 978-2-9535938-9-1, Editions Rhéartis 2012 - De toi...
(The Impending Tragedy) (à paraître) ISBN : en cours, Editions Rhéartis pas de date Notes et références 1. journal le régional paru le 7 janvier 2009 n°4728 ainsi que le journal le régional du 23 décembre 2009 n°4778 et journal le régional n°4780 du 7 janvier 2010 2. Radio 3DFM : Rubrique Astro http://www.radio3dfm.com/

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Je ne garde de toi, que cette blessure de moi est également présent dans les rayons

Maxime Li Ham Devis - Je ne garde de toi, que cette blessure de moi.
Je ne garde de toi, que cette...
2,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK