Ce qu'il faut de terre à l'homme - E-book - PDF

Fauve d'Angoulême - Prix spécial du jury
Note moyenne 
3 notes -  Donner un avis
Martin Veyron - Ce qu'il faut de terre à l'homme.
Ce qu'il faut de terre à l'homme est le nouvel album de Martin Veyron : une fable au thème universel et intemporel : la cupidité des hommes. Sur... Lire la suite
9,99 € E-book - PDF
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

Ce qu'il faut de terre à l'homme est le nouvel album de Martin Veyron : une fable au thème universel et intemporel : la cupidité des hommes. Sur son lopin de terre de Sibérie, le paysan Pacôme vit avec sa femme et son fils. Il n'est pas riche mais il subvient aux besoins de sa famille. Cependant, Pacôme se sent à l'étroit. « Si seulement j'avais plus de terres, soupire-t-il en regardant par-delà la clôture, je pourrais être tout à fait heureux.
» Un appétit, tant pour les terres que pour ce qu'elles rapportent, qui va aller grandissant... D'après une nouvelle de Léon Tolstoï.

Caractéristiques

  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages
      136
    • Taille
      89 969 Ko
    • Protection num.
      Digital Watermarking

Avis libraires et clients

Avis libraires

Avis clients

À propos de l'auteur

Biographie de Martin Veyron

Martin Veyron est né à Dax en 1950. En 1975, son diplôme des Arts déco de Paris en poche, il fonde, avec Jean-Claude Denis et Caroline Dillard, le studio. Il publie ensuite ses premières illustrations dans 'Lui', 'L'Expansion' et 'Cosmopolitan'. En 1977, il débute dans la bande dessinée en créant son inoubliable Bernard Lermite dans 'L'Écho des savanes', où il scénarise aussi "Edmond le cochon", série dessinée par Jean-Marc Rochette.
Il cosigne également "Oncle Ernest et les ravis" (Casterman, 1978) avec Jean-Claude Denis. En 1982, un autre de ses titres phares, "L'Amour propre", paraît dans 'L'Écho des savanes' avant d'être publié chez Albin Michel l'année suivante. En 1985, Veyron porte lui-même cet ouvrage à l'écran, avec Jean-Claude Dauphin et Corinne Touzet dans les rôles principaux. Dans 'Pilote', il publie la suite de Bernard Lermite et, sous le pseudonyme de Richard de Muzillac, "Olivier Désormeaux" (dessin de Diego de Soria).
En parallèle, il publie de nombreux dessins de presse dans 'Libération', 'Paris-Match', 'Le Nouvel Observateur' et 'L'Événement du jeudi'. Plusieurs de ces dessins sont ensuite réunis en recueils : "Un nègre blanc le cul entre deux chaises" (Futuropolis, 1980) ; "Vite !" (Albin Michel, 1988) ; "Politiquement incorrect" (Hoëbeke, 1995). Veyron devient le dessinateur de presse attitré d'InfoMatin en 1994, puis, en 1996, il écrit un roman, "Tremolo Corazon" (Jean-Claude Lattès).
Ensuite, deux de ses albums majeurs paraissent chez Albin Michel : "Cru bourgeois" (1998) et "Caca rente" (2000). En 2001, il est nommé Grand Prix du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, et assure donc la présidence du festival en 2002. En 2009, il revient sur l'expérience de "L'Amour propre", avec "Blessure d'amour-propre" (Dargaud). Au lieu de livrer à ses lecteurs la suite qu'ils attendent depuis vingt-six ans, il leur propose de découvrir Martin Veyron, auteur vieillissant d'une bande dessinée érotique à succès...
Depuis, toujours chez Dargaud, il a signé le diptyque "Marivaudevilles de jour" et "Marivaudevilles de nuit" (2012). En 2015, sort "Ce qu'il faut de terre à l'homme" une fable au thème universel et intemporel : la cupidité des hommes. Martin Veyron est né à Dax en 1950. En 1975, son diplôme des Arts déco de Paris en poche, il fonde, avec Jean-Claude Denis et Caroline Dillard, le studio. Il publie ensuite ses premières illustrations dans 'Lui', 'L'Expansion' et 'Cosmopolitan'.
En 1977, il débute dans la bande dessinée en créant son inoubliable Bernard Lermite dans 'L'Écho des savanes', où il scénarise aussi "Edmond le cochon", série dessinée par Jean-Marc Rochette. Il cosigne également "Oncle Ernest et les ravis" (Casterman, 1978) avec Jean-Claude Denis. En 1982, un autre de ses titres phares, "L'Amour propre", paraît dans 'L'Écho des savanes' avant d'être publié chez Albin Michel l'année suivante.
En 1985, Veyron porte lui-même cet ouvrage à l'écran, avec Jean-Claude Dauphin et Corinne Touzet dans les rôles principaux. Dans 'Pilote', il publie la suite de Bernard Lermite et, sous le pseudonyme de Richard de Muzillac, "Olivier Désormeaux" (dessin de Diego de Soria). En parallèle, il publie de nombreux dessins de presse dans 'Libération', 'Paris-Match', 'Le Nouvel Observateur' et 'L'Événement du jeudi'.
Plusieurs de ces dessins sont ensuite réunis en recueils : "Un nègre blanc le cul entre deux chaises" (Futuropolis, 1980) ; "Vite !" (Albin Michel, 1988) ; "Politiquement incorrect" (Hoëbeke, 1995). Veyron devient le dessinateur de presse attitré d'InfoMatin en 1994, puis, en 1996, il écrit un roman, "Tremolo Corazon" (Jean-Claude Lattès). Ensuite, deux de ses albums majeurs paraissent chez Albin Michel : "Cru bourgeois" (1998) et "Caca rente" (2000). En 2001, il est nommé Grand Prix du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, et assure donc la présidence du festival en 2002. En 2009, il revient sur l'expérience de "L'Amour propre", avec "Blessure d'amour-propre" (Dargaud).
Au lieu de livrer à ses lecteurs la suite qu'ils attendent depuis vingt-six ans, il leur propose de découvrir Martin Veyron, auteur vieillissant d'une bande dessinée érotique à succès... Depuis, toujours chez Dargaud, il a signé le diptyque "Marivaudevilles de jour" et "Marivaudevilles de nuit" (2012). En 2015, sort "Ce qu'il faut de terre à l'homme" une fable au thème universel et intemporel : la cupidité des hommes.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
9,99 €