Vivre en ville et prendre pension à Québec aux XIXe et XXe siècles

Valérie Laflamme

Claire Lévy-Vroelant

(Préfacier)

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/06/2007
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
21,23 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
À la maîtresse de la Pension Vauquer, le Père Goriot s'acquittait chaque mois d'une certaine somme pour qu'on lui fournisse nourriture et logement. Ce personnage de Balzac est sans doute le pensionnaire le plus connu de la littérature française. Pourtant, la réalité historique de la pension et des personnes qui la fréquentent reste encore méconnue. En Amérique du Nord, au tournant du XXe siècle, la vie en pension était solidement ancrée dans les habitudes citadines.
C'était particulièrement le cas dans la ville de Québec où un ménage sur dix accueillait un ou plusieurs pensionnaires. L'importance de ce phénomène est à situer dans l'ensemble des transformations et des recompositions sociales et résidentielles qui affectent une ville en période industrielle. Dans son étude, Valérie Laflamme restitue avec précision et méthode les lieux et l'environnement dans lesquels évoluaient les pensionnaires de Québec à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle.
En reconstituant le parcours de quelques pensionnaires, elle dresse le portrait d'une catégorie d'habitants qui fréquentèrent, au gré des événements de la vie, les maisons de pension. Des sources aussi diverses que les recensements, les actes d'état civils, les archives paroissiales et juridiques, les annuaires, les journaux et les livres d'étiquette sont utilisées. L'auteur nous entraîne dans l'histoire des dynamiques migratoires, urbaines et familiales.
  • NE PAS VIVRE DANS SES MEUBLES
    • A la recherche du pensionnaire
    • Trajectoires et histoires de vie
  • PARTAGER SON CHEZ-SOI AVEC UN PENSIONNAIRE
    • " Chambre à louer "
    • Ces étrangers qui n'en sont pas, affinités et réseaux de sociabilité
    • Entre la maison particulière et l'hôtel, morphologie des structures d'hébergement
  • UNE PRATIQUE D'HEBERGEMENT EN VOIE DE FORMALISATION
    • Réponses caritatives au phénomène de la pension, l'exemple de la Women's Christian Association of Quebec
    • La réglementation du logement de passage
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 320
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie de Valérie Laflamme

Valérie LAFLAMME, diplômée de l'École des hautes études en sciences sociales en démographie, enseigne à l'Université des sciences et technologies de Lille. Elle est membre du Centre lillois d'études et de recherches sociologiques (CNRS), et chercheure associée à l'Institut national d'études démographiques.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Vivre en ville et prendre pension à Québec aux XIXe et XXe siècles est également présent dans les rayons

Valérie Laflamme - Vivre en ville et prendre pension à Québec aux XIXe et XXe siècles.
Vivre en ville et prendre pension à Québec...
21,23 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter