Justice indigène et essor du droit coutumier au Gabon - La contribution de Léon M'BA, 1924-1938

Dominique Etoughe

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/11/2007
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
11,63 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
La rédaction des Droits coutumiers n'avait pas suscité grand enthousiasme auprès des indigènes. Néanmoins de nombreux Gabonais contribuèrent à l'essor des tribunaux coutumiers au Gabon et certains furent même institués juges par l'autorité coloniale. Léon M'BA, premier chef d'Etat gabonais (1960 - 1967), dont l'œuvre est ici analysée, fut l'un d'eux. Mais à la différence de ses pairs, il était polyglotte.
Cette aptitude lui valut d'être polyvalent au point d'intervenir dans de nombreuses affaires. Au surplus il rédigea l'Essai de Droit coutumier fang en 1936, mettant ainsi à la disposition des juges coutumiers du Gabon et de l'administration coloniale un des documents de travail dont ils avaient grandement besoin. Parti pour exposer les règles traditionnelles des Fang en matière civile, Léon M'BA déborde très vite cet objet.
Il dénonce subtilement la profusion des Droits coutumiers communautaires et interpelle l'autorité coloniale sur la nécessité de les faire gagner en unité, par la formation d'un Droit coutumier unique. Le paradigme matrimonial transposé au niveau des rapports intercommunautaires, puis amplifié, lui paraît l'une des voies à explorer. Appelant à adapter le Droit à l'évolution des mœurs et à la diversité des communautés en présence, Léon M'BA fait preuve d'anticipation : il énonce déjà l'esprit de la future loi civile gabonaise à défaut d'en écrire la lettre.
Mais c'est devenu chef d'Etat, bien plus tard, qu'il peut enfin passer des paroles aux actes. En effet, c'est par décret (Décret n°78/PR du 4 avril 1961), qu'il institue le Comité préparatoire du Code Civil gabonais dont l'œuvre historique est désormais connue.
  • LA DROIT COLONIAL, 1839-1938
    • Le Gabon sous dépendance du Sénégal
    • La justice indigène au Gabon : 1839-1938
  • COMPRENDRE L'ESSAI DE LEON M'BA
    • Le contexte politique et social
    • Le contenu de l'essai
    • La nature du projet
    • L'apport de l'œuvre pour son époque
    • La réception de l'Essai et sa postérité
    • Coutume et droit coutumier dans la doctrine africaniste
    • Le statut épistémologique de l'Essai
    • débats contemporains autour des Droits africains
  • ELEMENTS POUR UNE THEORIE DES DROITS TRADITIONNELS
    • L'étude des Droits traditionnels africains : le tournant théorique
  • Date de parution : 01/11/2007
  • Editeur : L'Harmattan
  • Collection : Etudes africaines
  • ISBN : 978-2-296-18532-6
  • EAN : 9782296185326
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 172 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 172
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie de Dominique Etoughe

Dominique ETOUGHE a co-dirigé l'ouvrage Refonder l'Etat au Gabon paru chez l'Harmattan en 2003, puis collaboré à celui titré Le Malaise gabonais. Elites et société au Gabon, Paris, L'Harmattan, 2005. Il tente ici de montrer l'essor du Droit coutumier au Gabon, à travers la contribution d'un des acteurs historiques de ce projet et son œuvre majeure : Essai de Droit coutumier fang.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Justice indigène et essor du droit coutumier au Gabon - La contribution de Léon M'BA, 1924-1938 est également présent dans les rayons

Dominique Etoughe - Justice indigène et essor du droit coutumier au Gabon - La contribution de Léon M'BA, 1924-1938.
Justice indigène et essor du droit coutumier au...
11,63 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter