Terres urbaines - Places, jardins et terres incultes dans la ville au Moyen Age (Broché)

  • PU Rennes

  • Paru le : 09/04/2009
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Après l'examen de l'eau et du feu à la fin du Moyen Age (parus aux PUR), ce troisième volet est consacré à la terre, dans les limites de la ville,... > Lire la suite
22,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 21 décembre et le 26 décembre
ou
Votre note
Après l'examen de l'eau et du feu à la fin du Moyen Age (parus aux PUR), ce troisième volet est consacré à la terre, dans les limites de la ville, de ses faubourgs et à son arrière-pays économique et administratif. De larges espaces, libres de toute construction, s'opposent à la vision que chacun peut avoir d'un tissu urbain densément bâti à l'intérieur et aux abords d'une enceinte. Toute localité comporte des places, des terrains " vuydes ou ruyneuls a, des clos de vigne, des champs cultivés, des prés, des carrières, des " rives a ou zones portuaires et quantité d'autres secteurs laissés à l'abandon. Une ville ne se conçoit_ pas sans des faubourgs semi-ruraux, sans cultures et sans des zones inhabitées nécessaires à l'existence des communautés d'habitants (marécages, grèves, palus, terrains d'élevage ou forêts). Les espaces libres qui peuvent dépasser lés 30 à 40 % de la superficie urbaine, confèrent à beaucoup de villes du Royaume de France et de ses grands fiefs aux XIVe et XVe siècles, un aspect rural très marqué. Ces espaces de passage sont également nécessaires à la défense, à la vie administrative dans le cadre d'une banlieue, à l'économie dans un hinterland, l'équivalent du contado des villes italienne. Enfin, ces surfaces non aedificandi, ces lieux de rassemblement et de déplacement, - sont indispensables à la vie sociale, permettent aux citadins de s'assembler, de tenir des réunions, de multiplier les activités ludiques et religieuses, les manifestations sportives comme la coule, les tournois et le jeu de paume. L'accueil des personnalités en visite, les fêtes, le charivari contribuent à donner aux lecteurs une vision bien différente de celle à laquelle nous ont habitués dans les travaux sur l'urbanisme. Cette synthèse sur un sujet peu connu repose sur l'examen d'archives multiformes, chroniques, œuvres littéraires, textes normatifs (édits, ordonnances, bans), comptabilités seigneuriales et municipales et est complétée par apports de l'archéologie, de la toponymie, de l'onomastique.
  • TERRAINS DISPONIBLES EN VILLE
    • Places publiques, réseaux de communications, espaces libres, lieux privés
  • ESPACES ECONOMIQUES
    • " Herbes et racines " : régulateurs alimentaires, sources de revenus
  • LA SOCIABILITE EN PLEIN AIR
    • Des lieux de rencontres et d'échanges
  • Date de parution : 09/04/2009
  • Editeur : PU Rennes
  • Collection : Histoire
  • ISBN : 978-2-7535-0777-7
  • EAN : 9782753507777
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 350 pages
  • Poids : 0.54 Kg
  • Dimensions : 15,5 cm × 24,0 cm × 2,4 cm

Biographie de Jean-Pierre Leguay

Jean-Pierre LEGUAY professeur d'histoire médiévale émérite de l'université de Haute-Normandie, membre du GRHIS de la Faculté des Lettres de Rouen, poursuit ses travaux sur les centres urbains.-la société et l'économie urbaines. Il s'est intéressé récemment à la vie dans les villes médiévales, à la pollution et aux mauvaises odeurs, aux hôpitaux en Bretagne et en Savoie, aux ports et aux installations portuaires, etc. Il prépare le quatrième volet de la série consacrée aux forces de la nature avec comme thème " l'air et le vent (PUR) et une élude sur • les bas fonds de la société.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Jean-Pierre Leguay - Terres urbaines - Places, jardins et terres incultes dans la ville au Moyen Age.
Terres urbaines. Places, jardins et terres incultes...
22,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK