Saint Benoît Joseph Labre - Poche

Note moyenne 
André Dhôtel - .
De sa Picardie natale à Rome ou à Einsiedeln, de Saint-Claude à L'Isle-sur-la-Sorgue, les mille voyages de Benoît Joseph Labre tissent le roman d'un... Lire la suite
8,70 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

De sa Picardie natale à Rome ou à Einsiedeln, de Saint-Claude à L'Isle-sur-la-Sorgue, les mille voyages de Benoît Joseph Labre tissent le roman d'un marcheur et d'un rêveur impénitent, en butte à des refus et à des humiliations qui, loin de le décourager, le stimulent. On ne sait jamais trop s'il s'agit d'un voyou, d'un hérétique ou d'un idiot, mais son passage laisse de telles traces dans les esprits que lorsqu'il meurt, un jeudi saint à Rome, la foule des pauvres proclame, come si cela allait de soi, son absolue sainteté.
Bien plus tard, au village d'Amettes, on vit deux vagabonds qui s'appelaient Germain Nouveau et Paul Verlaine, pour qui Benoît demeure, comme pour nous, une figure emblématique du «saisissement et de la peine d'une pureté indicibles».

Caractéristiques

  • Date de parution
    12/03/2002
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-7103-2473-3
  • EAN
    9782710324737
  • Format
    Poche
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    273 pages
  • Poids
    0.165 Kg
  • Dimensions
    11,0 cm × 17,5 cm × 1,3 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'André Dhôtel

André Dhôtel est né en 1900 à Attigny dans les Ardennes. Enfant, il fait souvent l'école buissonnière et parcourt la campagne, comme le jeune héros de son futur ouvrage, «L'enfant qui disait n'importe quoi». Ses fréquentes escapades ne l'empêcheront pourtant pas de passer une licence de philosophie. En 1924, il part pour Athènes, où il demeurera quatre ans. Trois de ses livres, dont «L'Île de la croix d'or», sont empreints de la lumière si particulière de la Grèce.
En 1955, il obtient le prix Femina pour «Le pays où l'on n'arrive jamais» puis le grand prix de l'Académie française en 1974, et enfin le grand prix national des Lettres en 1975. André Dhôtel est mort à Paris en 1991.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés