Pouvoirs municipaux et pouvoir royal en Roussillon et en Languedoc XVIIe-XVIIIe siècles

Collectif

Note moyenne 
Interroger les pouvoirs locaux, leur organisation, leur fonctionnement, leurs relations avec le pouvoir royal, reste un thème inépuisable encore neuf,... Lire la suite
18,00 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 17 octobre
En librairie

Résumé

Interroger les pouvoirs locaux, leur organisation, leur fonctionnement, leurs relations avec le pouvoir royal, reste un thème inépuisable encore neuf, surtout si l'on se place dans une perspective comparative, ce qu'offre le cas du Roussillon annexé en 1659 et du Languedoc intégré trois siècles plus tôt au royaume de France. Les différences entre les deux provinces sont profondes en effet derrière les apparences.
Leur analyse fait redécouvrir le statut des individus, leur droit à la représentation, les stratégies déployées pour accéder au pouvoir, bénéficier des avantages qu'il confère, éviter les charges qu'impose la qualité de citoyen. Dépasser les cadres institutionnels, relativement stables, permet de se placer au plus près des réalités, au cœur des relations sociales, du fonctionnement de l'État, infiniment plus complexe et nuancé qu'on ne l'a longtemps cru.
L'exemple des deux provinces intéresse le royaume de France dans son ensemble.

Sommaire

    • L'accès de l'étranger à la vie municipale et au pouvoir citadin conditionné à une intervention royale aux XVIIe et XVIIIe siècles en Languedoc et en Roussillon
    • Une illustration de l'opposition entre pouvoirs royal et citadin en Roussillon aux XVIIe et XVIIIe siècles : difficultés d'une mise en place de la vénalité des offices municipaux
    • L'administration municipale et les officiers royaux au XVIIIe siècle à Perpignan : rivalités autour du pouvoir. Les consuls des communautés d'habitants roussillonnaises et la fiscalité directe royale
    • Le jeu administrateurs/administrés dans la province de Roussillon à l'époque moderne : les stratégies de l'évitement
    • La sociabilité des Lumières comme espace de dialogue entre la ville et le roi : l'exemple de Perpignan au XVIIIe siècle
    • Les arrêts de règlement émis par le Conseil souverain sur requêtes des autorités municipales de Perpignan au XVIIIe siècle
    • Les travaux publics en Roussillon au XVIIIe siècle, l'ordonnance de 1757 de l'intendant De Bon. L'intendant : un protecteur négligé ? Les rapports entre l'intendance de Languedoc et la communauté de Mèze

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/09/2006
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-914518-91-9
  • EAN
    9782914518918
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    150 pages
  • Poids
    0.285 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 0,9 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
18,00 €